Par Boualem Slimani | 4 Mars 2015 | 2648 lecture(s)

Béjaïa : Pour la réparation des conduites d’eau endommagées

Déviation des oueds Soummam et Aguerioune

Le rétablissement de l’alimentation en eau courante pour la ville de Béjaïa et ses communes périphériques, en l’occurrence El Kseur, Oued Ghir et Amizour, risque de tarder, vu l’ampleur des dégâts occasionnés par les crues des oueds Soummam et Aguerioune sur les deux conduites principales du transfert des eaux du barrage Tichy Haf et d’El Aïnceur Azegza.

La réparation de cette conduite nécessite la déviation de l’Oued Soummam sur une distance de 70 mètres, a affirmé le premier responsable de la wilaya. « Il faut la déviation du parcours de l’Oued Soummam sur une distance de 70 mètres pour que les équipes de l’ADE interviennent et réparent la conduite endommagée. Le débit des eaux de l’Oued Soummam est tellement puissant que les travailleurs dépêchés sur place ne peuvent pas intervenir sans avoir au préalable dévié le oued en question », a-t-il souligné. Idem pour les dégâts enregistrés sur la conduite alimentant la ville de Béjaïa et une partie des régions de l’Est de la wilaya depuis les sources d’El Aïnceur Azegza. Cette conduite a été détruite par les crues de l’Oued Aguerioune, serpentant la commune de Souk El Tenine. Les équipes de l’ADE ont déjà réparé une partie des dégâts, a annoncé un responsable de la direction locale de l’hydraulique. Par ailleurs, ce dernier a informé que trois forages seront exploités pour faire face temporairement à la crise d’eau engendrée par ces incidents. En outre, des camions-citernes de l’ADE et de l’APC de Béjaïa sillonneront les quartiers de la ville de Béjaïa pour approvisionner les ménages en eau potable, en attendant le rétablissement de la situation. Les responsables de l’hydraulique et de l’ADE n’ont avancé aucune date pour le rétablissement de l’alimentation en eau potable. Néanmoins, ils promettent que cette situation soit rétablie « dans les plus brefs délais ».

Boualem Slimani

0