Par DDK | 16 Février 2017 | 873 lecture(s)

Idjeur

Des habitants d’Iguersafène ferment la mairie

Des habitants du village Iguersafène dans la commune d’Idjeur, daïra de Bouzeguène, ont procédé, hier matin, à la fermeture de la mairie pour revendiquer leur part de l’habitat rural promise par les autorités. «Notre village a été classé zone rouge. On souffre énormément de glissements de terrain et on n’a, donc, jamais bénéficié d’habitat rural, ce qui fait que la mairie a exigé une étude du sol avant d’entamer les travaux de construction. Et cela nous revient cher. Nous avons payé 25 000 DA chacun et nous attendons depuis 2013. On a eu l’autorisation de la mairie et du service technique pour avancer dans les travaux, avec des dettes pour la majorité, mais là on apprend qu’on ouvre plus droit à l’aide puisqu’on a déjà commencé les travaux», dira un protestataire. Le maire, de son côté, a confirmé que la situation est très délicate. «43 demandeurs ont protesté. Mais il faut savoir qu’il y a eu une note disant que celui qui est arrivé à la dalle est considéré comme projet achevé. J’ai tout fait pour les aider. J’ai même sollicité le directeur du logement, le wali et le chef de daïra pour une dérogation», explique le maire d’Idjeur, M. Belli Azouaou. Le siège de la mairie d’Idjeur n’a été rouvert qu’à 13 heures, après que le chef de daïra leur a promis de solliciter une dérogation du wali.

Fatima Ameziane

0