Par DDK | 20 Mars 2017 | 3483 lecture(s)

Université de Tizi-Ouzou Département de pharmacie

Les étudiants mettent fin à leur grève

Après plusieurs mois de grève, les étudiants en pharmacie de l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou ont, enfin, repris leurs cours hier.

Une démarche, donc, qui vient mettre fin à des mois de protestation, entamée pour rappel en novembre dernier. La décision a été prise suite à la réunion interministérielle décidemment fructueuse, malgré que la principale revendication des étudiants qui concerne leur statut, n’ait pas été complètement satisfaite. Ceci dit, la sagesse l’a emporté pour le bien des étudiants qui ont évité, de justesse, le spectre de l’année blanche qui planait à l’horizon. Jeudi dernier, une réunion pédagogique a eu lieu au niveau de la faculté de médecine, durant laquelle des enseignants, en collaboration avec l’administration de la faculté, ont établi un programme de rattrapage qui sera étendu même sur les vacances, a-t-on appris. Les étudiants ainsi que les responsables sont optimistes et pensent que le rattrapage du temps perdu et encore possible, si les efforts des uns et des autres se conjuguent. Pour rappel, neuf départements en pharmacie étaient, au départ, en grève à l’échelle nationale pour des revendications pédagogiques et d’autres socioprofessionnelles. Plusieurs actions ont été, également, engagées en guise de protestation, des sit-in, des marches et autres. Les étudiants ont été reçus à maintes reprises par les autorités, mais sans résultat, jusqu’à la dernière réunion qui les a regroupés avec les représentants des trois ministères concernés par leurs revendications, à savoir la Santé, l’Enseignement supérieur et la Fonction publique. De leur côté, les étudiants en médecine dentaire, de la même faculté, dont la situation ne diffère pas trop de leurs camarades en pharmacie, ont choisi de continuer la voie de la protestation. Ces derniers, qui étaient de la partie lors de la dernière réunion, hésitent toujours à reprendre les cours. Notons qu’actuellement au niveau du département de médecine dentaire, le dialogue est en cours. Les étudiants enchainent les réunions entre eux et avec leurs responsables pour une éventuelle entente qui sera conclue par une reprise prochaine des cours, a-t-on indiqué du côté des étudiants. Ceci dit et pour le moment, la situation demeure la même, mais elle risque de s’aggraver si la grève persiste. Le mouvement des étudiants en médecine dentaire de Tizi-Ouzou ont, pour rappel, entamé leur grève depuis janvier dernier et plusieurs actions ont été engagées depuis. Les choses ont pris par la suite une tournure dramatique avec l’entame d’une grève de la faim qui a duré près d’une semaine. L’état de santé des étudiants grévistes commençait à se dégrader, mais la lueur d’espoir venue de la tutelle avec l’annonce de la réunion interministérielle a mis fin à cette action, en attendant la reprise des cours qui mettra fin à la saga de la protestation.

Kamela Haddoum.

0