Par DDK | 20 Avril 2017 | 695 lecture(s)

Atmane Mazouz, tête de liste RCD à Béjaïa

«Il faut aller voter pour les plus méritants !»

Dans le cadre de la campagne électorale pour les législatives du 4 mai prochain, le RCD a tenu, avant-hier, un meeting au centre culturel Matoub Lounes de Darguina.

Le meeting a drainé une foule composée principalement de militants et de sympathisants venus de la localité d’Ait-Idris, fief du candidat Rachid Saou, troisième sur la liste du RCD à Béjaïa.

Après une minute de silence à la mémoire de tous les martyrs de la guerre de l’indépendance, du Printemps berbère et de la démocratie, les candidats ont pris tour à tour le micro pour s’exprimer.

Durant leurs interventions, ils ont mis d’abord l’accent sur l’historique du parti ainsi que son combat ininterrompu pour la démocratie et la culture en général, et sur la culture amazighe en particulier. Les candidats ont exhorté les présents à se rendre massivement aux urnes le 4 mai prochain car, d’après eux, «le boycott n’a rien apporté de bon à la région.»

Ils ont aussi dénoncé la corruption qui gangrène la société et qui plombe l’économie nationale. «La vraie crise est celle de l’incompétence et les combats perdus sont ceux qui n’ont jamais été engagés», dira Nora Ouali. De son côté, Rachid Saou, qui a été longuement ovationné, a mis l’accent, durant toute son intervention, sur les différents problèmes auxquels fait face l’Algérie.

«Nos étudiants ont perdu espoir ! Chaque année, des centaines d’entre eux, faute de débouchés sur place, choisissent la route de l’exil. Un pays qui perd facilement ses élites ne peut pas s’attendre à des lendemains meilleurs. Il faut rendre espoir à ces étudiants et arrêter cette saignée. L’Algérie a besoin de tous ses enfants», dira-t-il.

De son côté, le tête de liste Athmane Mazouz a lancé de virulentes critiques à l’encontre des députés sortants qui ont représenté la wilaya de Béjaïa de 2012 à 2017 : «Qu’ont-ils fait pour la wilaya ? Pourquoi n’ont-ils pas présenté leurs bilans ?» Il a, en outre, pris le temps d’énumérer les manques dont souffre la population de Béjaïa en générale et celle de Darguina en particulier, notamment, le dédoublement de la RN9, l’inexistence du gaz de ville et autres. Enfin, il a clôturé son discours en incitant les gens à aller voter en masse le 4 mai prochain : «Allez voter et envoyez à l’APN ceux qui le méritent !»

Saïd M.

0