Par DDK | 18 Mai 2017 | 909 lecture(s)

Bouhmed Boubeker, contrôleur de la police hier, à Bouira

Inauguration et remise de clés de logements

En visite hier à Bouira, le contrôleur de la police, représentant du directeur général de la DGSN et directeur central de la santé, de l’action sociale et du sport, Bouhmed Boubeker a procédé à l’inauguration d’un stand de tir et d’une cantine au niveau de la sûreté de la wilaya, de même qu’il a présidé au niveau de la base de vie une cérémonie de remise de clefs de 20 logements au cours de laquelle vingt éléments policiers et civils ont été honorés.

À l’entrée du stand de tir, où il est arrivé vers 10 heures, et ce, après avoir assisté à la levée des couleurs, le représentant de la DGSN a écouté les explications fournies par un officier sur ce projet lancé le 13/09/2015 pour un montant de 124 641 130,62 DA et un délai de réalisation de 16 mois.

Il a également pris, séance tenante, connaissance de l’opération de réaménagement de la salle de sport et de la clôture qui la circonscrit. Au stand de tir, il a assisté à une séance d’exercice des officiers de police, de gendarmerie et de l’ALN, ainsi que du wali. Le contrôleur de la police s’est rendu ensuite à la cantine qui vient de connaitre elle aussi une opération de réhabilitation. De là, il s’est rendu dans la salle de sport aux dimensions gigantesques.

À l’entrée de celle-ci, il a eu encore droit à un petit aperçu des réalisations de projets LSP achevés et attribués : 60 à Bouira, 20 à Sour El Ghozlane et 20 autres à Aïn Bessem. Ceux dont il allait remettre les clefs, c'est-à-dire les 20 logements localisés à Kadiria, sont des logements promotionnels aidés. Dans l’allocution qu’il a prononcée dans la vaste salle bondée, lors de cette cérémonie, M. Bouahmed a mis l’accent sur les importants efforts de l’Etat pour offrir toutes les conditions afin que la police continue à jouer le rôle qui est le sien, à savoir assurer la sécurité des biens et des personnes dont elle a la charge.

À titre d’exemple, et intervenant dans le domaine qui est le sien, c'est-à-dire la santé dont il est le directeur général, il a parlé de la réalisation d’un hôpital de 120 lits à Oran équipé de radios et de scanner. Revenant aux logements, préoccupation également majeure pour les responsables de la police, il a fait savoir que pour la wilaya de Bouira un programme prévoit la construction de 500 logements AADL. Le versement a déjà été effectué pour un lot comprenant 548 unités.

Le second, qui concerne le reste (282) le sera dans les prochains jours. Un autre programme prévoit la réalisation prochaine de 191 logements LSP Et LPA. La cérémonie a permis ensuite de remettre les clefs à 20 policiers bénéficiaires et d’honorer 22 éléments policiers et civils (médecins, dentistes et psychologues.

Une manière de faire des heureux pour reprendre l’expression du contrôleur de la police qui a animé un point de presse en marge de cette cérémonie, surtout si l’on sait que cette mesure intervient à l’approche du mois de Ramadhan où la police doit redoubler d’ardeur et de vigilance.

Interrogé justement sur la sécurité à l’échelle continentale et sur le mécanisme mis en place à cet effet, Afri-pole qui regroupe plus de quarante Etats Africains, dont il rappellera que la présidence est exercé depuis six mois par le patron de la DGSN et dont le siège est installé depuis avant-hier à Alger, le représentant de la DGSN, tout en se félicitant de cet important acquis sur le plan de la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes, insistera sur «la contribution de l’Algérie aux côtés des autres nations», pour la stabilité du continent, avec ce que cela implique comme moyens pour lutter efficacement contre le terrorisme et autres formes de banditisme.

Questionné également sur les projets de logements à l’échelle nationale au profit de la police, le conférencier a fait savoir que 10 000 logements ont été réalisés ou sur le point de l’être, dont 6 000 ont été déjà attribués, alors que sur les 25 500 logements AADL, 18 000 ont été attribués déjà. Le wali, interrogé à son tour mais sur la sécurité à l’approche du ramadhan, a tenu à faire remarquer que le dispositif de sécurité existe déjà et qu’il ne s’agit, en tout état de cause que de le renforcer de manière à le rendre plus performant à cette occasion.

Aziz Bey

0