Par DDK | 18 Mai 2017 | 904 lecture(s)

Béjaïa

Grève et marche des corps communs et OP

Encadrés par leur syndicat des corps communs et des ouvriers professionnels de l’éducation nationale (Snccopen), plusieurs dizaines d’agents de services et d’ouvriers professionnels travaillant dans les CEM et les lycées de la wilaya de Bejaia, ont organisé hier une journée de grève et de manifestation, pour réclamer une fois de plus aux autorités concernées la satisfaction de leurs principales revendications, déjà maintes fois exprimées.

Leur protestation prit la forme d’une grève, appuyée par un rassemblement devant la direction de l’éducation, suivi d’une marche symbolique jusqu’au siège mitoyen de la wilaya pour interpeller le wali, indique M. Belkacem Houacine, président du bureau de wilaya du Snccopen.

Selon une déclaration distribuée sur le lieu du rassemblement, les points de revendications sont au nombre cinq. En premier lieu, ils réclament l’affichage de la liste des admis au dernier concours des ouvriers professionnels et leur affectation sous forme de contrats à durée indéterminée dans les établissements, à l’instar des autres wilayas.

Le deuxième point a trait à la liquidation de quatre mois de salaires des 159 ouvriers contractuels qui sont en service effectif depuis le 1er janvier 2017 à ce jour. Le besoin de toucher leurs salaires est d’autant plus grand que le mois sacré du Ramadhan est à nos portes. Ils demandent aussi la neutralité de l’administration à qui ils reprochent sa tendance à favoriser les enseignants et réclament la régulation des situations financières en suspens.

B. Mouhoub

0