Par DDK | 18 Mai 2017 | 1133 lecture(s)

Ramadhan - Disponibilité des produits alimentaires

Mise en place d’une cellule de suivi

Afin de garantir la stabilité de l’approvisionnement des produits alimentaires durant le mois de Ramadhan, la cellule de suivi, installée récemment par l’ANCA, tiendra sa première réunion en début de semaine prochaine.

Cette cellule concerne quatre activités spécialisées dans l’alimentation générale, les fruits et légumes, les boulangeries, et le marché des viandes. «Nous avons décidé de mettre en place cette cellule pour assurer la stabilité de l’approvisionnement des produits alimentaires, notamment ceux de large consommation, durant le mois de Ramadhan, et ce afin d’éviter la hausse des prix», a affirmé, hier, El Hadj Tahar Boulenouar, le président de l’Association nationale des commerçants et artisans.

Selon lui, cette cellule veillera également à la disponibilité des produits alimentaires, qui seront destinées aux associations caritatives, «à travers la sensibilisation des commerçants au niveau national», a-t-il dit. Le président de ladite association a fait savoir que ladite cellule tiendra sa première réunion, le début de la semaine prochaine.

A l’ordre du jour de cette réunion sera la désignation des représentants au niveau de toutes les wilayas du pays, «afin de veiller à l’application de toutes les mesures prises afin de garantir la stabilité de l’approvisionnement et des prix des produits alimentaires au niveau national», a expliqué, M. Boulenouar.

Par ailleurs, le président de l’ANCA a tenu à assurer que tous les produits alimentaires seront disponibles, durant le mois de Ramadhan, sachant que ce dernier, aura lieu cette année en pleine période de la récolte des fruits. «Selon les agriculteurs, il y aura une variété importante de fruits», a-t-il dit.

S’agissant des prix, le même responsable a souligné que ceux-ci seront augmentés durant les premiers jours du mois sacré. M. Boulenouar a mis en cause la hausse anarchique de la demande. «Malheureusement, il n’y pas de culture de consommation», a-t-il regretté. Dans ce sillage, il a assuré que tous les marchés de gros, au niveau national, continueront à exercer leurs activités quotidiennement, durant le mois de Ramadhan.

Samira Saïdj

0