Par DDK | 19 Juin 2017 | 1466 lecture(s)

Tigzirt et Azeffoun

Près de 1 800 000 estivants en 15 jours sur les plages

La fréquentation nocturne des plages autorisées au niveau de la wilaya de Tizi-Ouzou est beaucoup plus importante que celle recensée durant la journée. Les plages des deux villes côtières de Tigzirt et d’Azeffoun, au nord de la wilaya de Tizi-Ouzou, constituent une destination privilégiée des familles durant cette période de la saison estivale, coïncidant avec le mois de Ramadhan.Un total 1 793 790 estivants ont été recensés au niveau des huit plages autorisées à la baignade durant la première quinzaine du mois de juin en cours. Selon le bilan établi par la direction du tourisme et de l’artisanat, la fréquentation nocturne de ses plages reste beaucoup plus importante que celle recensée durant la journée, tel est le constat confirmé par le responsable de ce secteur. En effet, la fréquentation nocturne des visiteurs au niveau de ces plages recensée durant la même période de la saison estivale était de 818 952 estivants, alors que celle enregistrée durant la journée était de 268 427 estivants. Le bilan a montré également que la grande plage de Tigzirt occupe la première place, vu le nombre de visiteurs qui s’y rendent chaque soir pour passer un moment de détente après une journée difficile, suivie de la plage de Tassalest. Le port de plaisance de cette ville côtière lui aussi est convoité par les visiteurs durant les soirées ramadhanesques. Cette affluence est due aux moyens mis en place par les services concernés, pour permettre aux visiteurs de passer des moments conviviaux, sachant que le transport est assuré jusqu’à une heure tardive. Certains choisissent la fraîcheur marine, d’autres assistent aux soirées artistiques assurées au niveau de ces deux plages, et certains encore préfèrent offrir un moment de détente à leurs enfants du côté du port de plaisance. Par ailleurs, selon le même responsable, la saison estivale se déroule dans de bonnes conditions au niveau des huit plages autorisées à la baignade, et ce, depuis son lancement.

Nadia Rahab

0