Par DDK | 12 Aout 2017 | 705 lecture(s)

M. HOCINE ZAHROUR, directeur général de l’ADE

«Les organismes publics les plus mauvais payeurs»

Les administrations et organismes publics sont les plus mauvais payeurs. C’est ce qu’a affirmé le directeur général de l’ADE dans une déclaration, hier, à la chaîne III de la radio nationale. «Contrairement à ce qui a été avancé par le responsable en charge de l’alimentation en eau potable, ce ne sont pas les ménages qui constituent la majeure partie des mauvais payeurs», explique M. Hocine Zahour. À noter que l’ensemble des factures impayées se chiffre à quelque 46 milliards de dinars. Selon la même source, ce sont les administrations de l’État et les collectivités locales qui rechignent à honorer leurs dettes, de l’ordre de 13 milliards, détenues vis-à-vis de l’Algérienne des eaux. «Dieu merci, déclare-t-il, entre 85 à 88% des ménages s’acquittent du paiement de leurs factures d’eau dans les délais réglementaires», a-t-il encore indiqué. Il explique, dans ce cadre, que lorsqu’une 5e facture est présentée aux abonnés mauvais payeurs, et que ceux-ci ne paient toujours pas le montant de leur consommation, «il est procédé à la coupure de l’alimentation en eau». Concernant les créances détenues par les collectivités locales, le directeur de cette entreprise appelle les APC à régler les sommes dues dans les plus brefs délais : «Nous avons demandé aux walis de saisir les présidents des APC, afin qu’ils règlent les sommes dues à l’ADE dans les plus brefs délais», déclare-t-il. Il y a lieu de rappeler que le chargé de l’AEP auprès du ministère des Ressources en eau, Smaïl Amirouche, avait affirmé que les factures impayées des ménages représentent 63% du taux global des créances.

L.O.CH

0