Par DDK | 12 Aout 2017 | 548 lecture(s)

Tadmaït

Des adhérents du SNAPAP ferment la mairie

Les fonctionnaires ainsi que d’autres employés affiliés à la section syndicale SNAPAP de l’APC de Tadmaït, à 20 km à l'ouest de Tizi-Ouzou, ont fermé mercredi dernier le siège de l'APC. En effet, les protestataires ont voulu par là exprimer leur mécontentement contre une défalcation de cinq jours sur leurs salaires, et ce, suite à la grève de 10 jours enclenchée dernièrement. En effet, plusieurs dizaines de communaux ont cadenassé le portail principal de mairie de Tadmaït, pour dénoncer ce qu’ils appellent l’injustice relative aux retenues qui ont été effectuées sur leurs salaires. «Nous avons fait l’objet d’une défalcation sur salaire de 5 jours, pourtant notre grève était légitime car nous avions introduit à l’administration un préavis de grève», dira l’un des protestataires. Et d’ajouter : «On se demande comment se fait-il que les autres communes n’ont pas été concernées par cette procédure ?». Pour rappel, les communaux revendiquent à travers leur action l’augmentation de leurs salaires, car leur pouvoir d’achat est très faible et ils n’arrivent pas à subvenir à leurs besoins vitaux.

Rachid A.

0