Par DDK | 13 Septembre 2017 | 540 lecture(s)

éducation

Les enseignants ‘’réservistes’’ en sit-in

Des dizaines d’enseignants, inscrits sur les listes d’attente du dernier concours de recrutement de la direction de l’éducation, ont protesté, hier matin, devant le siège de la direction de l’éducation de Bouira. À travers cette action, ils réclament auprès de la direction de l’éducation le lancement de l’opération de titularisation annoncée récemment par le directeur de l’éducation. Selon les protestataires, pas moins de 240 postes supplémentaires ont été recensés cette année à Bouira. Les responsables de la direction de l’éducation, devront ainsi puiser selon l’ordre des moyennes dans les listes d’attente des enseignants admis au concours de recrutement. Cependant et contrairement à d’autres wilayas du pays, qui avaient lancées cette opération depuis dimanche dernier, la DE de Bouira n’a toujours pas procédé à la convocation des enseignants qui devront occuper ces postes. Ces derniers s’inquiètent d’ailleurs de ce retard, qu’ils estiment incompréhensif : « La direction de l’éducation n’a toujours pas communiqué la liste des enseignants qui devront occuper ces postes. Nous sommes donc venus aujourd’hui pour parler avec les responsables du secteur et essayer de comprendre les raisons de ce retard. Nous espérons aussi que cette opération se fera dans les plus brefs délais car l’année scolaire a déjà commencé », dira Aziz Kamur, un enseignant de langue française. Une délégation des protestataires a été reçue par la secrétaire générale de la direction. La même responsable a rassuré ces enseignants en avançant que la liste des 240 enseignants sera affichée avant la fin de la semaine et les affectations seront établies à partir de la semaine prochaine. Pour rappel, les postes budgétaires à pourvoir cette année sont au nombre de 240. Dans le secondaire, il est question de 19 postes et dans le moyen de 221, par ailleurs aucun poste supplémentaire n’ait été prévu pour le palier du primaire.

O. K.

0