Par DDK | 12 Octobre 2017 | 1259 lecture(s)

TIZI-OUZOU Gare routière

La grève des travailleurs se poursuit

La grève des travailleurs de la gare routière de Tizi-Ouzou s’est poursuivie encore hier pour la deuxième journée de suite. Et selon le préavis émis par la section syndicale de l’ERGTO (Entreprise de gestion de la gare routière), la grève se poursuivra également aujourd’hui. Cette entreprise explique que le motif de la grève est de «protester contre l’augmentation du salaire du P-DG de cette gare». Selon eux, «l’augmentation devrait toucher l’ensemble des travailleurs». La section syndicale accuse le P-DG de la gare d’être un «liquidateur» et revendique ainsi son départ. «Est-ce que le P-DG est là pour nous accompagner ou pour nous précipiter vers l’abime. Pour nous, un directeur de gare qui accepte une augmentation n’est qu’un liquidateur», lit-on dans le préavis de grève. C’est ainsi que les travailleurs, réunis en assemblée générale le 29 septembre dernier, exigent «le départ du dit directeur» qui serait, selon eux, la solution «pour le redressement de l’entreprise». Dans la déclaration rendue publique, et dont nous détenons une copie, ces travailleurs accusent le directeur en poste de «ne s’être jamais intéressé au devenir des travailleurs». En outre, la section syndicale fait part du problème de l’endettement de l’entreprise : «Ces jours-ci, maints fournisseurs sont venus réclamer le payement de leurs factures. Il s’est avéré que l’entreprise cumule des dettes», ajoutent-ils encore.

K. H.

0