Par DDK | 12 Octobre 2017 | 2043 lecture(s)

El-Esnam Perturbation dans l’irrigation des champs

Des cultivateurs de pomme de terre se révoltent

Plusieurs dizaines de producteurs de pomme de terre de la commune d’El-Esnam, à une dizaine de kilomètres à l’est de la wilaya de Bouira, se sont rassemblés durant la soirée d’avant-hier mardi, devant le siège de la mairie et ont même bloqué la route nationale RN5, pendant une dizaine de minutes et ce, suite à la perturbation dans la distribution d’eau d’irrigation au niveau de leurs champs. Selon les protestataires, cette perturbation dure depuis plus d’une semaine et la germination du tubercule est sérieusement menacée. Toujours selon ces fellahs, plusieurs requêtes écrites ont été déjà adressées aux responsables de l’Office national de l’irrigation et de drainage (ONID), en charge de la gestion du périmètre irrigué d’El-Esnam, mais en vain. «Nos champs et la récolte sont à sec. Cela fait plus d’une semaine que l’eau n’a pas coulée dans les canaux d’irrigation, malgré nos nombreuses requêtes. Nous sommes des clients permanents de l’ONID et nous réglons d’une manière régulière les facteurs de l’irrigation», nous dira l’un de ces producteurs. Ce dernier n’exclut pas la possibilité d’une grande perte de la récolte, si cette situation ne serait pas réglée dans les jours à venir. «La pluviométrie est très faible voire inexistante durant cette période et nos réservoirs sont vides, nous n’avons pas d’autres solutions que de recourir à ce système d’irrigation. Malheureusement et vu cette perturbation, nos récoltes se trouvent menacées et cela pourrait se solder par une grande perte économique, non seulement pour nous et pour les assurances, mais aussi pour les consommateurs qui verront le prix de la pomme de terre doublé voire triplé ! Ce problème doit être réglé avant la semaine prochaine, sinon on ne sera pas à l’abri d’une catastrophe», a-t-il ajouté. À noter enfin qu’une délégation des agriculteurs a été reçue par le chef du cabinet du wali durant la soirée d’avant-hier. Ce dernier s’est engagé à saisir les responsables de l’ONID pour l’organisation d’une rencontre qui regroupera les responsables de cet office avec les agriculteurs en présence du wali, avant la fin de cette semaine.

Oussama K.

0