Par DDK | 12 Octobre 2017 | 2335 lecture(s)

BOUIRA Sur instruction du wali

La gestion de Laïnser Averkane cédée à l’ADE

La source de Laïnser Averkane, qui a fait couler beaucoup d’encre, mais surtout beaucoup d’eau en raison de la vétusté de ses canalisations, vient enfin d’être rattachée à l’ADE. Une information qui nous a été communiquée en exclusivité par M. Boulenouar Habib, directeur des ressources en eau de la wilaya de Bouira. La commune d’Aghbalou vivait un énorme déficit en matière d’AEP, en raison de l’inexploitation optimale des forages. Et c’est ainsi que nous avons appris auprès du responsable de l’ADE que deux forages, parmi les quatre alimentant cette localité, ont été équipés en vue de les mettre en exploitation. «La réhabilitation des deux forages, parmi les quatre existants, a été prise en charge en les équipant du matériel nécessaire. Cette réhabilitation devra, désormais, renforcer les capacités des six stations de pompage», explique M. Boulenouar. Selon ce responsable, la situation de l’alimentation en AEP s’est nettement améliorée. A présent, l’eau coule des robinets un jour sur deux, au lieu d’un jour sur cinq, comme ce fut le cas auparavant. Cela dit, le renfoncement de l’alimentation n’a pas touché toute la localité. «Il y a eu une nette amélioration de la distribution de l’eau, ceci en attendant l’achèvement d’un projet en cours consistant en la réalisation de la fourniture et pose d’environ 1 kilomètre de conduite en fonte et PHD, ainsi que la réalisation, dans le cadre d’un projet centralisé, d’une station de pompage à partir de la source Laïnsser Averkane», déclare M. Boulenouar. Évoquant le cas de Takerboust, dont la population souffre toujours du manque d’eau à cause d’une opposition, le directeur des ressources en eau rassure : «Nous sommes face à une opposition d’un propriétaire terrien de Selloum. Ce problème sera prochainement résolu et la population d’Aghbalou pourra enfin étancher sa soif avec l’adduction du réseau à partir de cette source». De ce fait, Laïnser Averkane sera destinée aux populations d’Aghbalou et Saharidj, tandis que les autres localités de l’Est de la wilaya seront toutes alimentées à partir de la station de traitement du barrage de Tilesdit, en plus des autres sources et forages existants au niveau local. La nouveauté, c’est la gestion de Laïnser Averkane par l’ADE. A noter que cette dernière devra prendre en charge les réparations des adductions sur l’itinéraire des communes concernées. «Suite à la visite du wali sur les lieux, des instructions fermes ont été données aux services de la daïra de M’Chedallah pour la gestion de la source Laïnser Averkane par l’ADE, y compris les conduites. Lors de notre analyse sur le site en cette période où les pluies n’ont pas encore réalimenté les sols, nous avons constaté que le débit de Laïnser Averkane est actuellement de 156 litres par secondes. Une quantité largement suffisante pour toutes les localités concernées, à savoir Aghbalou et Saharidj, qui seront alimentées par cette source», affirme M. Boulenouar. Ainsi, et au vu de la vétusté des canalisations, vannes et équipements divers raccordés à cette source et la déperdition d’une énorme quantité d’eau, des instructions fermes ont été données à l’ADE pour qu’elle procède à toutes les réparations nécessaires. Une fois le réseau de Selloum via Takerboust mis en service, il est certain que le débit très important de cette source mettra un terme à la pénurie d’eau qui sévit dans la région depuis plusieurs décennies.

Hafidh Bessaoudi

0