Par DDK | 7 Décembre 2017 | 528 lecture(s)

BOUIRA - Campagne pour la rationalisation de l’énergie électrique

Les créances s’élèvent à 80 milliards de centimes

En marge de la journée porte ouverte sur les risques de l’usage du gaz naturel et pour sensibiliser à la rationalisation de l’énergie électrique, organisée avant-hier par la Sonelgaz, une conférence de presse a été assurée par le directeur de l’unité de distribution de Bouira, M. Abdelouhab Zeddam, où il a abordé de nombreux sujets. Sur les perturbations climatiques que connait la wilaya, le directeur dira que les équipes de la direction de Bouira sont mobilisées H24 pour intervenir en cas d’incidents ou d’un quelconque problème lié au gaz et à l’électricité. Selon lui, un dispositif a été mis en place et même renforcé pour prendre en charge les pannes ou coupures de courant. À ce sujet, M. Zeddam a indiqué que ses services ont eu à effectuer des interventions à l’est de la wilaya notamment à Takerboust, dans la commune d’Aghbalou, pour rétablir le courant électrique suite aux perturbations climatiques de ces derniers jours. Dans son intervention, le même responsable est revenu sur les agressions enregistrées sur le réseau aussi bien par les particuliers que par les entreprises. Selon lui, dans la majorité des cas d’agressions causées par des particuliers, il y a un non respect des servitudes. «Dans 99 % de cas, des particuliers construisent à proximité des lignes électriques. Souvent, les travaux de constructions sont faits anarchiquement et sans permis de construire. Mais lorsque la SDC est consultée, elle donne un avis parfois positif», a déclaré M. Zeddam. Sur une question relative aux créances cumulées par la société auprès de sa clientèle, le directeur révélera que leur montant avoisine les 80 milliards de centimes dont une somme de 16 milliards détenue par les APC. Selon lui, ces créances constituent un lourd fardeau pour l’entreprise. Interrogé sur des factures de courant électrique jugées «salées» par certains clients, le directeur a expliqué que le prix de l’électricité n’a pas bougé depuis les dernières augmentations de 2016. «Dans le calcul de la facture de consommation, on procède par tranches. Ceux qui dépassent les 1000 kw/h de consommation par trimestre sont catalogués dans la tranche 4 et payent un peu plus que les trois autres tranches», a expliqué le même responsable. Sur le gel de certains projets, Abdelouhab Zeddam fera savoir que seulement 10 à 15% du programme est touché par le gel dans la wilaya de Bouira. Selon lui, ce gel sera levé à partir de l’année prochaine, ce qui permettra la relance des projets d’extension du gaz naturel. «Le gel n’a pas touché beaucoup de projets et la plupart d’entre eux sont en cours à Maala, Zbarbar et Souk Lekhmis. Les projets gelés concernent ceux des extensions et leur gel sera levé en 2018», a conclu le responsable de la direction de distribution de Bouira. En ce qui concerne la journée de sensibilisation contre l’usage des moyens de chauffage en cette période hivernale, la direction de distribution du gaz et de l’électricité a tenu à être présente sur le terrain en vu de vulgariser au mieux ses consignes et recommandations. Et c’est au niveau de l’agence commerciale Larbi Ben M’hidi de la ville de Bouira que cette traditionnelle campagne de sensibilisation sur les risques du gaz naturel et la rationalisation de l’énergie a lieu. Le coup d’envoi a été donné par le directeur de la DD Abdelouhab Zeddam de Bouira en présence de représentants de la protection civile et de Naftal. À cette occasion, une journée porte ouverte s’est tenue au niveau de l’agence et au cours de laquelle un cours de secourisme au profit de nombreux écoliers a été assuré par des officiers de la protection civile. En parallèle, et à l’occasion d’une exposition tenue dans le hall de l’agence, des cadres de la direction de distribution de Bouira ont donné des explications sur les risques liés à la mauvaise utilisation du gaz naturel. Des risques engendrés, selon ces cadres, par l’absence d’aération et installations défectueuses du gaz. L’accent a été aussi mis sur la nécessité de recourir à certains installations électriques économes en énergie et ce aux fins d’économiser de l’argent et de l’énergie.

Djamel M.

0