Par DDK | 7 Décembre 2017 | 3143 lecture(s)

BOUIRA - L’élection s’est jouée à une voix

Le RND remporte l’APW

L’élection pour la présidence de l’APW de Bouira a été assez corsée et serrée entre les deux candidats du FLN et du RND, briguant le mandat de P/APW.

Ce n’est que vers 14h30, hier, que le wali, M. Limani Mustapha, et le DRAG, M Ouali Akli, ont terminé leurs interventions respectives. Pour l’allocution du wali, ce dernier s’est attardé sur les chiffres enregistrés lors des élections du 23 novembre dernier. Avec 524 477 personnes inscrites, le nombre des votants s’élève à 199 423, dont 178 011 se sont exprimés. Le wali a ensuite évoqué les différents partis politiques en lice avec le nombre de sièges récoltés pour chaque formation. Le FLN a remporté, ainsi, 14 sièges, avec 40 195 voix. Le RND le talonne de près avec 13 sièges comptabilisant 36 138 voix. Le FFS, lui, s’est approprié 6 sièges avec 16 614 suffrages, le RCD 5 sièges et 13 488 voix, suivi de l’alliance du TAJ avec 12 493 voix. Après ces précisions, il a été proposé la candidature de M. Saâdeli, P/APW sortant pour le FLN et M. Boutata candidat RND. M. Hadjar Hakim, élu sous la bannière alliance TAJ a pris la parole pour déclarer que M. Boutata était le candidat de l’alliance FFS et TAJ. La coordinatrice de wilaya de la formation TAJ s’est violemment emportée en disant que «TAJ ne soutenait pas le RND, mais le FLN». Il n’aura pas fallut plus pour que la plénière de l’APW se transforme en véritable foire d’empoigne. Après un temps mort et beaucoup d’interventions diverses plus ou moins déplacées, les débats se sont étalés dans le temps pour savoir de quelle manière s’effectuerait le vote, soit avec un bulletin ou deux bulletins. Après de longues minutes de palabres assez houleuses, il a été décidé qu’un bulletin serait attribué à M. Saâdeli, candidat du FLN, et un autre bulletin à M. Boutata, candidat du RND. Avec ainsi deux bulletins, le vote allait pouvoir débuter et un des candidats du FLN, assis à proximité de l’isoloir, récupérait les bulletins des élus ayant voté pour le FLN en lui remettant les bulletins du RND. Méthode qui renseigne, si besoin est, sur la confiance ou l’enjeu entre les élus pour cette élection sous tension. Le wali et les autorités ayant assisté à ce scrutin sont toutefois restés impassibles et ont évité d’intervenir. Après le dépouillement, dans une ambiance électrique également, l’urne révélera que 21 élus ont porté leur choix sur le candidat du FLN, mais c’est Ahmed Boutata du RND qui emportera de justesse ces élections avec 22 voix. A la proclamation des résultats, vers 16 heures, des youyous ont envahi la salle, tandis qu’à l’extérieur, des centaines de personnes huaient la sortie de l’ex-P/APW, notamment une femme qui a lancé lançant à l’adresse des élus FLN : «Vous avez trahi la mémoire du million et demi des chahids tombés pour l’Algérie, vous êtes indignes !». Les forces de sécurité ont eu tout le mal du monde à contenir la foule en délire, déterminée à rentrer de force dans la salle de réunion de la wilaya, pour féliciter le nouveau P/APW. Ainsi, et après 15 ans de règne sur l’APW de Bouira, le FLN vient de connaître sa première défaite. Reste à savoir si le RND sera à la hauteur des aspirations citoyennes, aussi nombreuses que diverses, durant ce quinquennat

Hafidh Bessaoudi

0