Par DDK | 11 Janvier 2018 | 1363 lecture(s)

Bouira - Célébration de Yennayer

Plusieurs activités culturelles au menu

La Maison de la culture de Bouira a préparé un programme spécial Yennayer 2968 sous le slogan «Yennayer, une date, un repère national, une histoire millénaire.»

Ainsi, depuis mardi dernier, cette institution ne désemplit pas avec en premier lieu l’inauguration du nouveau fronton de la Maison de la culture Ali Zaâmoum en tifinagh. Une revendication qui date depuis plusieurs années et qui a finalement été prise en charge par la directrice de la Maison de la culture, Mme Saliha Cherbi. «J’ai pris personnellement l’initiative de réaliser le fronton de la Maison de la culture, et ce depuis le jour où nous avions fait la journée d’étude sur Mouloud Mammeri en date du 9 décembre dernier. Cependant, nous avons choisi de la reporter pour Yennayer», affirme la responsable. Par ailleurs, le marché de Yennayer a ensuite ouvert ses portes avec l’exposition de produits du terroir, l’artisanat, l’habit traditionnel, une exposition d’anciennes photos des villages de la wilaya, des exhibitions de jeux traditionnels, le tout sur l’esplanade de la Maison de la culture. Le wali de Bouira, M. Limani, accompagné des autorités de wilaya, a montré une attention particulière aux expositions riches et diversifiées de la culture ancestrale amazighe. Par la suite, plusieurs artistes-peintres ont pris part à la réalisation d’une fresque sur Yennayer sur cette même esplanade, devant le public venu assister en force à cet événement. Un concours de plats traditionnels a également été organisé et les meilleures cuisinières ont été récompensées. Une table ronde autour de Yennayer a été animée par des spécialistes de la langue, à savoir MM. Brahim Bahmed professeur, Mohamed Guettafi, inspecteur en tamazight et l’écrivain Rachid Oulebsir, en plus d’un atelier contes pour enfants qui se tiendra chaque jour, jusqu’au 15 janvier. Plusieurs associations ont été associées à ce programme en participant à l’exposition d’habits, de plats et autres objets traditionnels. Par ailleurs, des projections et des galas ponctueront cette semaine d’activités, en plus des conférences animées par des poètes, docteur en histoire et d’illustres écrivains. À noter que plusieurs directions de la wilaya, dont celle de l’éducation, du tourisme et de l’artisanat, de la jeunesse et des sports, l’université Akli Mohand Oulhadj et la direction des affaires religieuses contribuent au programme officiel.

Hafidh Bessaoudi

0