Par DDK | 11 Janvier 2018 | 1251 lecture(s)

Prise en charge des victimes de la «Baleine bleue»

Création d’une cellule médico-psychologique

Le centre hospitalo-universitaire de Béjaïa a procédé, dernièrement, à la création d’une cellule médico-psychologique «pour une meilleure prise en charge» des victimes du jeu moribond de la «Baleine bleue», a-t-on appris du bureau de l’information, de la communication et d’audio-visuel du CHU de Béjaïa. Cette décision a été prise, selon la même source, suite à une réunion de travail ayant réuni tous les psychologues de cet établissement sanitaire, sous la houlette du professeur Adja, chef de service psychiatrie. L’objectif principal de cette cellule médico-psychologique est «de répondre de façon appropriée à la prise en charge des enfants victimes du jeu la "Baleine bleue"», a-t-on expliqué. Deux autres principales résolutions ont été prises à l’issue de cette réunion de travail «pour ne pas psychiatriser l’enfant et le traumatiser davantage». Il s’agit, d’abord, selon notre source, «d’assurer des gardes d’astreintes par les psychologues du CHU de Béjaïa 7/7 et 24/24 au niveau des urgences médico-chirurgicales de l’unité hospitalo-universitaire Khellil Amrane». En outre, cette cellule, dont le slogan est «Vos enfants sont les nôtres, ensemble pour les préserver contre toutes menaces», s’est assignée la charge de «projeter un plan d’action pour la sensibilisation de la frange concernée à travers des programmes de sensibilisation et d’information qui seront organisés au niveau de certains établissements scolaires de la wilaya». Pour rappel, ce jeu macabre a fait deux victimes dans la wilaya de Béjaïa, au début du mois de décembre dernier. Il s’agit de deux adolescents, un garçon de 15 ans et une fille de 18 ans, poursuivant leur scolarité dans un même établissement scolaire, dans la daïra de Sidi Aïch. Plusieurs autres jeunes adolescents ont été sauvés in extremis d’une mort certaine.

Boualem S.

0