Par DDK | 13 Février 2018 | 516 lecture(s)

Bilan national

35 morts depuis le début de l’année

Les services de la Protection civile ont fait état de 35 personnes qui ont trouvé la mort et plus de 300 autres qui ont été sauvées suite à l’intoxication au monoxyde de carbone, depuis le début de l’année en cours, au niveau national. «Les dernières statistiques concernant l’intoxication au monoxyde de carbone révèlent 35 victimes qui ont perdu la vie et plus de 396 personnes qui ont été secourues d’une mort certaine par les services de la Protection civile, durant la période allant du 1er janvier au 11 février 2018, à travers plusieurs wilayas du pays», lit-on dans le communiqué rendu public, hier, par la Direction générale de la Protection civile. Et d’ajouter : «Le risque d’intoxication au monoxyde de carbone reste trop élevé dans le cas du non-respect des consignes préventives indispensables. Des erreurs de prévention en matière de sécurité qui peuvent être fatales.» Ce risque augmente, notamment, avec les conditions météorologiques défavorables caractérisées par des baisses importantes de températures en période hivernale, conduisant à l’utilisation massive des différents types d’appareils de chauffage par les citoyens, selon la même source. En effet, la Direction générale de la protection civile rappelle les citoyens des consignes de sécurité impérativement à respecter, afin de préserver leur vie et les dommages qui peuvent être générés. Il s’agit, entre autres, d’entretenir et régler régulièrement les appareils par un professionnel, ne pas bouchez les prises d'air dans les pièces, aérer les habitations lors de l’utilisation des appareils de chauffage.
Samira Saïdj

0