Par DDK | 13 Mars 2018 | 1971 lecture(s)

BOUIRA - Faculté des Sciences et technologies

Les étudiants en grève

Les étudiants de la faculté des Sciences et technologies de l’université Akli Mohand Oulhajd de Bouira, sont en grève depuis dimanche dernier. Hier encore, ces étudiants sont revenus à la charge en fermant le siège de cette faculté qui compte deux départements, à savoir celui de Génie-électronique et celui de Génie-électrique. Les étudiants qui ont fait recours à cette action ont réclamé le report des examens du premier semestre, prévus par l’administration pour cette semaine. Les étudiants grévistes avancent que l’administration, pour fixer la date des examens, n’a pas associé les comités pédagogiques et les étudiants, en plus de ne pas avoir établi un arrêt de cours pour les étudiants. «Nous avons été surpris, la semaine dernière, par l’annonce des examens que l’administration a prévu pour cette semaine», dira une étudiante du département de génie-électronique. Selon notre interlocutrice, aucun arrêt des cours n’a été prévu et les étudiants n’ont été informés qu’après l’affichage des plannings des examens. Elle affirme aussi que certains modules n’ont pas été assurés depuis le début de l’année, et ce, en raison de l’absence d’enseignants. «Les programmes du premier semestre n’ont pas été finalisés. Pire encore, certains modules n’ont même pas été assurés en l’absence d’enseignants et la majorité des étudiants en fin de cycle n’ont toujours pas un accès aux stages de fin d’étude». À noter enfin qu’une réunion a regroupé durant la matinée d’hier des représentants des étudiants, le doyen de la faculté et les chefs des départements. Les étudiants ont eu ainsi l’occasion d’exposer leurs préoccupations et revendications. Ils ont eu gain de cause puisque l’administration a décidé de reporter les examens d’une semaine et un nouveau planning a été établi pour le 19 mars prochain. Les responsables de l’administration se sont par ailleurs engagés à compenser le retard pédagogique accusé lors du premier semestre, notamment en programmant les modules non-dispensés au deuxième semestre.
Oussama K.

1.00