Par DDK | 16 Avril 2018 | 3799 lecture(s)

TAKERBOUST Il fait partie des victimes du crash de l’avion militaire

Obsèques émouvantes du jeune Hakim Demouche

Demouche Mohamed, dit Hakim, âgé de 26 ans seulement, est une des victimes du crash de Boufarik qui a été inhumé, hier après-midi, au cimetière familial de son village natal Takerboust.

Un village qui n’a cessé de le pleurer depuis mercredi dernier, dès que l’annonce de son décès a été confirmée par le Ministère de la Défense Nationale. Sa famille, ses amis, ses proches étaient tous présents, hier, pour recevoir la dépouille mortuaire qu’ils attendaient avec impatience après l’annonce de cette tragédie. Les obsèques avaient été programmées une première fois vendredi, puis, reportées à samedi, l’identification ayant tardé. Ce n’est qu’hier que le corps du jeune Hakim a pu être acheminé vers sa dernière demeure. Malgré la pluie battante qui n’a eu de cesse de s’abattre sur la région, les jeunes du village de Takerboust n’ont pas eu un instant de répit. Aussi bien au niveau du cimetière où la tombe avait été creusée la veille, qu’au domicile du père de la victime, l’ensemble des citoyens étaient mobilisés pour orienter les personnes venues présenter leurs condoléances. A souligner qu’au cours de la matinée d’hier, c’est le Général de Corps d'Armée Ahmed Gaïd Salah en personne qui a assisté à la levée des corps au niveau de l’hôpital militaire d’Ain Nadja. Le corps du jeune Hakim a ensuite été exposé au niveau du secteur militaire de Bouira pour y recevoir les honneurs avant d’être conduit, toujours sous escorte, par un convoi de l’ANP à son village. Un moment poignant qui a jeté l’émoi et la consternation dans toute la région où des milliers de citoyens ont afflué pour rendre un dernier hommage à ce jeune et dynamique militaire. L’ambulance militaire qui transportait le corps est arrivée vers 16h et le cercueil a été acheminé au domicile mortuaire sis à Agoumadh, à l’entrée du village pour que sa famille lui fasse ses adieux. Le long de la RN15, des chapiteaux ont été érigés et les proches sont venus ainsi lui rendre hommage devant une haie d’honneur établie par les éléments de la Protection Civile. Une courte halte avant de se rendre au cimetière où attendait aussi une foule nombreuse. Le cimetière familial était orné de drapeaux et l’emblème national flottait en berne sur l’ensemble des artères du village. Le wali de Bouira, ainsi qu’une forte délégation civile et militaire ont tenu à accompagner la dépouille du jeune soldat jusqu’à Takerboust pour présenter leurs condoléances à la famille du défunt. La pluie qui n’a pas cessé de toute la journée s’est toutefois estompée le temps de l’enterrement. Beaucoup de témoignages bouleversants de ses amis et proches sont venus ponctuer la cérémonie qui s’est déroulée solennellement en présence des autorités. De son vivant, le jeune Hakim avait beaucoup d’ambitions et de rêves qu’il n’aura pas eu le temps de concrétiser.

Le MDN demande aux familles desChouhada de patienter le temps de l’identification

Au même moment, le MDN demandait aux centaines de familles endeuillées par le crash de l’avion militaire, de faire preuve de patience : «Le Ministère de la Défense Nationale partage le chagrin et la peine des familles des victimes et réitère ses sincères condoléances, sa profonde compassion et sa totale solidarité, avec eux, dans cette épreuve», indique le communiqué en poursuivant : «Ainsi, le Ministère de la Défense Nationale appelle les familles des Chouhada à se munir de patience et de compréhension, et les assure que le Haut Commandement de l'ANP a mobilisé tous les moyens humains et matériels afin d'accélérer l'identification scientifique des victimes. Les opérations de transfert des dépouilles et leur inhumation se poursuivent au fur et à mesure de leur identification». A souligner que plusieurs autres soldats originaires de la wilaya de Bouira ont trouvé la mort dans ce drame mais jusqu’à l’heure actuelle, et à défaut d’une communication de la part du MDN, on ignore à combien s’élève le nombre exacte de victimes de la wilaya de Bouira.

Hafidh Bessaoudi

0