Par DDK | 16 Mai 2018 | 1088 lecture(s)

BOUIRA - Les créances s’élèvent à plus de 752 millions de dinars

Nouvelle campagne de recouvrement de la SDC

La société de distribution du centre (SDC) de Bouira vient de lancer une importante opération de recouvrement de ses créances, détenues par ses clients et qui ont atteint le seuil des 752 601 millions de dinars.

En effet et selon un communiqué de la cellule de communication de la SDC, cette nouvelle opération intitulée «Tashil» inclut plusieurs nouvelles formules de facilitations de payement. La SDC rappelle aussi que les retards et défauts de paiement créent des difficultés dans la réalisation des programmes de développement, qui ont pour but essentiel l’amélioration de la qualité et la continuité du service et par conséquent l’amélioration des conditions de vie des citoyens : «Nous tenons à vous informer qu’en raison de la situation la plus préoccupante des seuils importants atteints par les créances détenues, à ce jour, par les abonnés ordinaires, administrations, APC et secteur privé pour un montant de 752 601 millions de dinars, la Direction de distribution de Bouira invite ses abonnés débiteurs à s’acquitter de leurs redevances. La SDC de Bouira, étant soucieuse de se rapprocher davantage de sa clientèle, de répondre à ses attentes et de prendre en charge ses doléances, a bien renforcé ses action de proximité en procédant le 1er septembre 2017 au changement des horaires de travail des agences commerciales pour que nos clients puissent, durant leur jour de repos réglementaire (le samedi) se présenter de nos agences commerciales pour régler leurs factures, et ce, en plus des démarches visant à faciliter les opérations de paiement, à l’image des appareils TPE (Terminal de Paiement Electronique : paiement par des cartes interbancaires) installés dans nos antennes commerciales et de la possibilité de paiement via internet, au sein des bureaux de poste et via les brigades d’énergie», précise le communiqué de la SDC, qui ajoute que 42 % du global des créances est détenu par les abonnés domestiques, 41 % par les administrations, 10 % par les APC et enfin 7 % par le secteur privé. «La grande partie des créances est détenue par les abonnés domestiques et s’élève à 313 287 millions de DA, qui représente 42 % du global des créances, suivie par les administrations pour un montant de 309 431 millions de dinars ce qui représente 41 % du montant des créances, ensuite par les APC pour un montant de 110 378 MDA ce qui représente 10 % du montant global des créances et, enfin, par le secteur privé pour un montant de 99 19 MDA ce qui représente 7 % du montant global des créances», conclut la SDC.

Oussama. K

0