Par DDK | 16 Mai 2018 | 1673 lecture(s)

Plan sécuritaire spécial Ramadhan

400 policiers pour le chef-lieu de Tizi-Ouzou…

Quelque 400 policiers ont été mobilisés dans le cadre du «plan spécial Ramadhan» établi par la sécurité de wilaya de Tizi-Ouzou.

En effet, dans le cadre du plan de sécurité spécial mois de Ramadhan, plusieurs mesures ont été prises pour la protection des personnes et des biens et un dispositif important a été mobilisé à cet effet, a annoncé hier, la police de Tizi-Ouzou, lors d’une conférence de presse. Le commissaire de la police judicaire, Medjen Fares, exposant les différentes mesures prises par la police judicaire, a expliqué que le dispositif de la police judicaire a été renforcé en prévention du danger terroriste. Selon lui, malgré que le risque terroriste a nettement diminué, la police, tenant compte des différents paramètres et informations dont elle dispose, reste «extrêmement vigilante». Dans le détail, le commissaire a parlé de quatre groupes divisés par les différents secteurs de la police, qui auront la tâche de sécuriser les citoyens lors du mois sacré, sachant que, pendant cette période, l’affluence de ces derniers dans les lieux publics augmente, ce qui peut constituer une cible pour les terroristes qui cherchent, selon le commissaire, un tapage médiatique. Dans un autre sens et dans le cadre de l’activité de la police judicaire pour le mois de Ramadhan, il est prévu la lutte contre le nouveau phénomène de vol de véhicules. Pour accomplir cette tâche, deux groupes spécialisés ont été mobilisés dans ce sens, notamment dans au chef-lieu de la wilaya. Ces groupes auront, en outre, à sécuriser les différentes activités que connaitront les nuits ramadhanesques, repérer les personnes suspectes, contrôler personnes et véhicules et intervenir s’il le faut. Le commissaire insistera, cependant, sur le fait que leur rôle est plus préventif. Il notera que la police fera en sorte d’accomplir sa mission dans la discrétion sans déranger les citoyens. Dans le cadre de la sécurité publique aussi, des mesures ont été prises, notera le commissaire Behout Ahmed, intervenant pour expliquer les activités de son secteur. Ce dernier notera que le dispositif de sécurité, de leur côté aussi, sera renforcé. Ce qui motive ce renforcement, selon lui, ce sont les expériences acquises les années précédentes. Il précisera que la police chargée de la sécurité publique a recensé les différents points sensibles d’affluence considérable pendant ce mois, tel que la maison de la culture Mouloud Mammeri, la place de l’ex-mairie et la placette de l’Olivier, entre autres. La sécurité sera renforcée au niveau de ces points stratégiques. En outre, toujours pour la même occasion, un dispositif de gestion de la sécurité routière est prévu pour toute la période, et ce de 17 heures à l’aube. Dans ce sens, douze carrefours seront sécurisés. Le conférencier fera savoir que la couverture sécuritaire sera globale. Il a souligné que les forces de la police vont accompagner toutes les activités de la wilaya. Vingt patrouilles motorisées sont, en outre, prévues pour renforcer les barrages et sécuriser les édifices publics. Par ailleurs, dans le cadre de sécurisation des examens de fin d’année qui se dérouleront lors du mois de Ramadhan, la police aura à sécuriser 27 centres pour le primaire, et 7 centres pour l’examen du BEM.
Kamela Haddoum

0