Par DDK | 17 Mai 2018 | 1541 lecture(s)

TIZI-OUZOU - Direction de l’action sociale

Les agents de médiation familiale bientôt de retour

La direction de l’action sociale a annoncé la réactivation prochaine de la cellule de médiation en faveur des familles en difficulté.

Son rôle, c’est d’éviter la dissolution des cellules familiales et ses conséquences non négligeables sur les enfants. Cette nouvelle a été annoncée à l’occasion de la Journée mondiale de la famille, lors de laquelle des intervenants ont mis l’accent sur les nombreux problèmes et conflits auxquels font face les familles en difficulté. Les agents de médiation se déplacement, donc, au niveau des foyers en question, pour tenter de trouver des solutions aux différends, qui mènent bien souvent à la séparation, et ramener les conjoints à la voie de la réconciliation. C’est là sorte d’enquête sociale qui sera menée par cette cellule, afin de déceler ou anticiper les conflits au sein du couple qui finissent, dans beaucoup de cas, par mener au divorce, au détriment des enfants qui subissent les impacts négatifs d’une vie moderne qui ne leur réservera, en cas de dislocation de leur famille, que la rue et ses dangers pour les recueillir. En effet, aujourd’hui, beaucoup de divorces sont causés essentiellement par des liens peu solides entre conjoints. Les changements entraînés par le rythme de vie moderne rendent de plus en plus difficile le maintien de la cohésion familiale. Parallèlement à ces commissions, les pouvoirs publics comptent redynamiser les aides destinées aux femmes actives, vivant essentiellement dans des zones rurales et enclavées. Les aides consistent en un soutien financier ou matériel en vue de fructifier les activités des bénéficiaires.

Akli N.

0