Par DDK | 13 Juin 2018 | 841 lecture(s)

DCP DE BOUIRA - Troisième décade du Ramadhan

Plus d’un million de DA de défaut de facturation

Pas moins de 780 interventions des brigades de la répression et des fraudes ont été effectuées à Bouira au cours de la deuxième décade du mois de Ramadan, au terme desquelles 114 procès-verbaux ont été dressés suite à 111 infractions constatées. L’on apprendra auprès de M. Ahmed Gamri, directeur du commerce de la wilaya de Bouira, qu’au cours de ces opérations, il a été saisi plus de deux tonnes de marchandises d’une valeur de 412 540 DA. «Ce sont essentiellement des produits périmés qui ont été détruits ainsi que des changements d’orientation pour les viandes rouges saisies», soulignera M. Gamri. Les mêmes services ont proposé la fermeture de trois locaux commerciaux, dont les propriétaires étaient en infraction vis-à-vis de la législation en vigueur, pour, notamment, manquement aux règles d’hygiène et absence d’autocontrôle des produits et d’étiquetage sur les étals. En matière de contrôle des pratiques commerciales, et durant la même période, 1 312 interventions ont été relevées, ayant engendré l’établissement de 180 procès-verbaux suite à 214 infractions constatées à travers les 45 communes de la wilaya. Par ailleurs, 13 propositions de fermeture ont été émises par ces brigades ayant constaté des défauts d’affichage, de facturation et de registre de commerce. Le montant du défaut de facturation s’élève, à lui seul, à 550 750 DA et cela concerne essentiellement les produits réglementés. Pour la troisième décade, et en ce qui concerne toujours les pratiques commerciales, il est fait état, jusqu’à hier mardi, de 1 327 interventions des services de la direction du commerce via ses brigades, avec 185 procès-verbaux dressés suite à un total de 210 infractions. Trois propositions de fermeture ont été formulées par les contrôleurs ayant enregistré des défauts de facturation s’élevant à 1 089 406,90 DA. Les principales infractions relevées sont le défaut d’affichage des prix. En matière de contrôle de la qualité pour la troisième décade, les services de la DCP ont enregistré jusque-là 623 interventions avec un nombre d’infractions de 153 ayant engendré 150 procès-verbaux. Plus de deux quintaux de produits, essentiellement périmés, ont été saisis. La valeur de la marchandise est estimée à 214 000 DA. Ainsi, six propositions de fermeture de ces commerces ont été exprimées par les services de la DCP. «Il reste encore trois jours avant de clore le bilan de cette troisième décade, mais ce sont là les statistiques en notre possession jusqu’à aujourd’hui (ndlr, hier)», indique M. Gamri, directeur du commerce de la wilaya de Bouira, qui présage une augmentation du nombre d’infractions d’ici le week-end, coïncidant avec la fête de l’Aïd.

Hafidh Bessaoudi

0