Par DDK | 11 Juillet 2018 | 605 lecture(s)

EDUCATION - Recrutement dans le moyen et le secondaire

La plateforme électronique ouverte dès d’aujourd’hui

Dans le cadre de recrutement pour les deux paliers moyen et secondaire, le ministère de l’Education nationale procédera à l’ouverture de la plateforme électronique, au niveau de wilaya, à partir d’aujourd’hui, et jusqu’au 16 du mois en cours. C’est ce qu’a fait savoir la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit, sur sa page Facebook. «Ouverture de la plateforme électronique, au niveau de wilaya, pour les deux paliers moyen et primaire, du 11 au 16 juillet 2018», a-t-elle affirmé, soulignant que l'exploitation des listes de réserves au titre de l'année 2017 se fera selon les besoins de chaque wilaya. «Les concernés participeront à la formation préparatoire à partir du 25 juillet», a encore indiqué Mme. Benghabrit. À retenir que plus de 740 000 candidats ont passé, le 12 juin dernier, le concours de recrutement organisé par le ministère de l’Education nationale pour pourvoir 8 586 postes pédagogiques et administratifs au niveau national. Sur un total de 3 378 enseignants primaires, le département de Benghabrit recrute 2 377 enseignants d’arabe, 204 de tamazight et 797 enseignants de français. En ce qui concerne le nombre de postes ouverts dans chaque wilaya, l’on compte 67 postes à Alger-est, 285 à Alger-ouest et 59 à Alger-centre. À Tizi-Ouzou, 55 enseignants seront recrutés, 137 à Béjaïa et quatre à Bouira. Le nombre des candidats retenus audit concours s'élève à 121 954 pour les enseignants du primaire, soit 38,36%, outre 47 428 pour les grades administratifs, soit 14,44%. A retenir que l’examen oral aura lieu les 16 et 17 du mois en cours, pour les deux catégories. Par ailleurs, la ministre de l’Education avait fait état du recrutement de 300 enseignants de tamazight pour la rentrée scolaire 2018/2019, entre juin et juillet, précisant que son département «table sur l’élargissement de l'enseignement de tamazight à travers le territoire national, dès la prochaine rentrée scolaire».
Samira Saïdj

0