Par DDK | 12 Juillet 2018 | 1725 lecture(s)

Tizi-Ouzou

Les patriotes réclament l’application de l’article 77

Ils étaient plusieurs dizaines de patriotes et GLD à se regrouper devant le SOTO (Secteur Opérationnel de Tizi-Ouzou) avant-hier mardi. «Nous étions les défenseurs de la République et nous nous étions engagés pour sauver notre pays des hordes terroristes durant la décennie noire, nous ne cherchons que le minimum de reconnaissance», clamaient les protestataires. Leur revendication, selon leurs dires, n’est autre que «l’application de l’article 77 de la loi n°13-08 du 30-12-2013 votée en faveur des citoyens volontaires ayant participé aux côtés de l’Armée Nationale Populaire à la lutte contre la subversion et le terrorisme postérieurement à 1992, et ce, à tous et sans condition aucune». Dans la déclaration qui nous a été remise sur place par la coordination des patriotes de la wilaya de Tizi-Ouzou, affiliée à la coordination nationale, il est écrit «Après une longue attente, les patriotes de Tizi-Ouzou comme leurs collègues à travers le pays, ont malheureusement constaté qu’aucune action sérieuse à l’effet de trouver une solution juste, équitable et définitive à la situation, n’a été entreprise par qui de droit». Toujours d’après leur écrit «depuis 2011, année de création de la coordination nationale des patriotes, ces derniers n’ont cessé de défendre leur plate-forme de revendications. Plusieurs rencontres ont eu lieu avec les représentants de l’autorité civile et militaire» et selon ces patriotes, rien n’a été fait ou donné ou reconnu. D’après Mourad, un des responsables de cette coordination, une délégation a été reçue par le chef du secteur militaire de Tizi-Ouzou qui aurait dit «Moi je transmettrai, à qui de droit, tout ce que vous m’avez dit d’ici une heure au plus tard, nous resterons en contact». Cette réponse n’aurait pas satisfait les patriotes et GLD présents devant le SOTO. Les responsables de la coordination auraient décidé de faire un recensement de tous les patriotes et GLD de la wilaya ajoutant que dès l’achèvement de cette opération, une autre action serait décidée.

M. A. B

1.00