Par DDK | 12 Juillet 2018 | 2011 lecture(s)

Face à la cherté des établissements hôteliers

La nuit à la belle étoile sous le ciel d’Aokas

Depuis quelques années, la région de Béjaïa reçoit de moins en moins de touristes, et les rares qui y viennent optent pour les campings qui sont relativement moins chers que les hôtels, ou passent carrément la nuit à la belle étoile. Les abords de la route nationale n° 9, reliant Béjaïa à Sétif, sont bondés de «dormeurs» toutes les nuits. Cette année encore et malgré que les vacanciers se comptent sur le bout des doigts, mais ils se retrouvent dehors chaque nuit. Non pas qu’ils sont chassés par les hôteliers mais tout simplement parce qu’ils préfèrent passer la nuit gratis face aux prix affichés par les établissements hôteliers jugées chers. Il faut reconnaître que les hôteliers de la région, ne font pas de grandes concessions notamment sur le plan pécuniaire pour attirer les touristes. Pas vraiment de formules attrayantes ne sont proposées contrairement aux voisins tunisiens par exemple. En ce qui concerne la wilaya de Béjaïa, la station balnéaire d’Aokas est celle qui enregistre le plus de cette nouvelle catégorie de touristes. La placette appelée communément la brise de mer, située à la sortie-Ouest du nouveau tunnel, comme la grande plage de Tala Khaled, voisine, sont prises d’assaut chaque nuit par des touristes véhiculés ou motorisés qui y passent la nuit sans s’inquiéter de l’absence de sanitaires et autres commodités. Plus grave encore, c’est face au siège de la mairie, au vu et au su de tout le monde y compris des autorités locales, que la majorité d’entre eux passe la nuit en s’allongeant sur le gazon planté pour un embellissement de l’environnement mais qui sert plutôt de lit à ces néo-touristes. «Franchement, je ne comprends pas comment les responsables peuvent se taire devant cet état de fait», dénonce un citoyen de la localité d’Aokas qui se dit outré par ce qui se passe dans sa commune depuis quelques années. En dehors d’Aokas, des deux côtés de ce littoral Est, les dortoirs à la belle étoile sont concentrés aux plages de club hippique et Maghra dans la région de Tichy et au niveau de la bande boisée pour le tronçon reliant les deux communes d’Aokas et Souk El-Tenine. Alors que l’assemblée populaire de wilaya a organisé des assises du tourisme pour le développement de ce secteur dans la wilaya de Béjaïa hautement touristique, voilà que celle ci reçoit de plus en plus de vacanciers aux goûts et mœurs bizarres.

A. G.

0