Par DDK | 14 Aout 2018 | 785 lecture(s)

Ath Leqsar

Des habitants bloquent le chantier du réseau d’assainissement

Des dizaines de résidents du quartier des 45 logements du chef-lieu de la commune d’Ath-Leqsar, au sud-est du chef-lieu de la wilaya de Bouira, ont protesté hier matin en procédant au blocage des travaux de réalisation d’un projet de raccordement d’un quartier mitoyen au réseau d’assainissement. Les protestataires réclament l’inscription d’une extension pour le même projet, afin de couvrir leur quartier en réseau d’assainissement. Ils assurent aussi avoir saisi, à maintes reprises, les autorités locales pour l’urgence de l’inscription de ce projet au profit de leur quartier. Ils dénoncent ainsi ce qu’ils ont qualifié de ‘’négligence et de sourde oreille des autorités communales’’. Hier matin, les engins et les employés de l’entreprise privée, chargée du projet en question, ont été donc semés d’arrêter les travaux, et même les membres de la commission technique communale, dépêchée sur les lieux, n’ont pas pu convaincre les protestataires, qui sont restés attachés à leur revendication, à savoir le raccordement de leur quartier au réseau d’assainissement: «Cette action est pour nous, un dernier recours. Nous souffrons de ce problème depuis l’année 1970, date de la construction de notre quartier. Aucun responsable parmi ceux qui se sont succédé à la tête de notre commune et daïra n’ont daigné répondre favorablement à notre revendication légitime. En 2018, et au lieu de couvrir notre quartier, l’un des plus anciens de la commune, les autorités communales ont préféré inscrire un projet d’assainissement au profit du quartier des 80 lotissements, qui est un nouveau quartier non-peuplé et même la majorité des lots n’ont toujours pas été occupés», nous explique M. Meziani, l’un des protestataires que nous avons joint hier par téléphone. Notre interlocuteur précise que les résidents de ce quartier ne réclament pas le transfert de ce projet vers leur quartier, mais plutôt l’inscription d’une simple extension, puisque le quartier des 80 logts est situé à proximité de leurs foyers : «L’arrêt des travaux de réalisation n’est pas un forcing mais plutôt une alerte que nous voulons adresser aux pouvoirs publics, sur le danger qui nous guette depuis des années. Nous réclamons seulement une simple extension vers notre quartier, qui consisterait à un branchement au futur réseau d’assainissement, car notre quartier dispose de son propre réseau qui évacue les eaux usées à l’air libre, et c’est là que le problème se pose», a-t-il aussi précisé. A l’heure où nous mettons sous-presse, les citoyens protestataires campaient toujours sur leur position et les travaux de réalisation du projet n’ont pas été relancés.

Oussama K

0