Par DDK | 15 Aout 2018 | 5691 lecture(s)

AÏt Erguane - Ouverture d’une route vers Tikjda

Le parc national du Djurdjura avertit et interpelle

Lancées la semaine dernière par des villageois d’Aït Erguane, relevant de la commune d’Agouni Gueghrane dans la wilaya de Tizi-Ouzou, des travaux d’ouverture d’une piste carrossable vers la station climatique de Tikjda suscitent l’ire du PND.

En effet, la direction du parc national du Djurdjura (PND), vient de saisir les autorités des deux wilayas de Bouira et de Tizi-Ouzou, pour réclamer l’arrêt immédiat de ces travaux, jugés illicites et menaçants pour l’écosystème du Djurdjura.

La direction de cette réserve mondiale de biosphère, située à cheval entre les deux wilayas de Kabylie, précise aussi que cette piste projetée sur une longueur de 11,9 kms, affectera sérieusement et d’une manière très négative le noyau central, la faune et la flore du parc national du Djurdjura, et ce, en plus d’importantes réserves d’eau qui alimentent près de 9 villages, du versant sud du Djurdjura.

En effet et selon, le directeur du PND, M. Meribai Youcef, cette route aura des conséquences dégradantes pour le noyau central du Djurdjura, censé être protégé et infranchissable par l’être humain. Toujours selon le même responsable, le PND a déjà avancé plusieurs avis défavorables aux plusieurs propositions pour l’ouverture de cette route depuis 1986 : «En 1986, C’est Mustapha Muller lui-même qui s’est opposé à la réalisation d’un projet sur ce tracé. Il a fait valoir auprès de la Présidence de la République des arguments scientifiques corrects, en plus des textes de lois et de réglementations qui interdisent cette agression manifeste», a affirmé M. Meribai.

Notre interlocuteur, dira également être au courant des arguments et des revendications des villageois pour l’ouverture de cette route : «Au PND nous sommes sensibles aux revendications des citoyens, notamment celles concernant le désenclavement de cette région. Nos portes sont ouvertes et nous sommes prêts à discuter avec les villageois de solutions écologiques pour ces problèmes. Malheureusement, ces derniers ont opté pour une solution musclée et unilatérale, et en l’espace de trois jours de travaux, ils sont déjà parvenus aux frontières de la wilaya de Bouira», a ajouté M. Meribai, qui précise que le PND avait déjà formulé un avis défavorable, en 2013, pour le projet du PDAU de la commune d'Agouni Gueghrane, qui avait inclus ce tracé entre le village d’Ait-Erguane et Tikjda.

En plus des textes de lois de 1986, 1994 et 2011 interdisant formellement le piétinement des zones centrales de cette réserve, le directeur du PND réitérera le caractère mondial de la réserve naturelle du Djurdjura. Il citera également le risque de disparition de l’ensemble des espèces de rapaces, dont le milieu naturel est menacé directement par cette route : «55% des espèces de rapaces existantes en Algérie se trouve dans cette zone, en plus des importantes réserves d’eau et de pâturages, qui seront systématiquement affectées et polluées. Nous appelons donc la population d’Ait-Erguane à faire valoir la voie de la sagesse et de la raison, pour protéger et faire valoir ce patrimoine naturel unique du genre au monde. En plus des dommages que peut causer le passage des voitures et des engins, cette piste sera fermée 9 mois sur 12, en raison de l’accumulation des neiges, en plus de sa dangerosité», a-t-il aussi ajouté, avant de relancer son appel pour les villageois des deux versants du Djurdjura, pour construire les bases d’un tourisme de montagne, porteur de richesse, ami et protecteur de l’environnement et de l’écologie.

A noter enfin, qu’auprès des autorités de la wilaya de Bouira, une décision a été déjà adoptée pour l’arrêt définitif des travaux en question, sur le territoire de la wilaya. En effet et selon une source sûre, c’est lors d’une réunion, qui avait regroupé le secrétaire général de la wilaya, le chef de cabinet ainsi que le maire d’El-Esnam (dont relève la station de Tikjda), qu’une décision de mobilisation de la force publique pour l’arrêt des travaux, a été prise.

Oussama Khitouche

5.00