Par DDK | 16 Aout 2018 | 667 lecture(s)

BOUIRA - Conseil de wilaya consacré à la rentrée scolaire

Des écoles manqueront le rendez-vous

Un conseil de wilaya, élargi aux présidents des APC et consacré à la prochaine rentrée scolaire, a été présidé, hier, par le Secrétaire Général de la wilaya de Bouira, M. Laardja Cheikh. Dans son exposé, la secrétaire générale de la direction de l’éducation de la wilaya a d’abord présenté les différents indicateurs du secteur, avant d’évoquer les préparatifs de la prochaine rentrée. La responsable indiquera que la wilaya compte 544 écoles primaires, 125 CEM et 56 lycées. Elle précisera qu’un lycée sera ouvert à Mâala dans la daïra de Lakhdaria, ainsi qu’un CEM à Bouira et une seule école primaire. A propos des établissements du premier cycle, la même responsable a confié qu’il était initialement prévu l’ouverture de trois écoles primaires, «mais en raison de certaines difficultés techniques, une seule école sera finalement ouverte en septembre prochain». Les trois écoles, dont deux sont toujours en projet, sont situées au niveau du nouveau pôle urbain de la ville de Bouira. La SG de l’académie a par ailleurs reconnu que la nouvelle école qui ouvrira en septembre ne pourra accueillir à elle seule tous les enfants de ce nouveau quartier. Selon la responsable, l’académie «s’active en ce moment même à trouver la solution de scolariser tous les enfants en âge de rejoindre l’école, dans les établissements limitrophes». Là encore, ce n’est pas une tâche aisée, quand on sait que les écoles limitrophes du quartier sont éloignées des domiciles des enfants. Ceci dit, la SG a indiqué que «l’académie va tout faire pour assurer des places pédagogiques aux nouveaux scolarisés de ce quartier et leur permettre une bonne rentrée scolaire». Pour rappel, au niveau de ce nouveau quartier de la ville de Bouira, un quota de plus de 600 logements sociaux vient d’être distribué et des centaines d’autres familles vont arriver au fur à mesure que les programmes de logements LPL, LPP et AADL seront réceptionnés. Evoquant le volet entretien des établissements scolaires, la même responsable a déclaré que 90 écoles à travers la wilaya sont concernées par des opérations de réfection dans le cadre des PSD de l’année 2018. Trente-six d’entre elles sont à la charge des services de la wilaya. «Ces opérations consisteront en la réfection des sanitaires et des toitures», a-t-on indiqué. Sur le volet chauffage, la SG a indiqué que toutes les écoles en sont équipées et qu’aucun problème ne se pose dans ce volet. Au sujet de la prime de scolarité de 3000 DA, la même responsable a fait savoir que 65 000 enfants vont en bénéficier. Pour ce qui est de trousseaux scolaires, 63 072 enfants issus de familles démunies sont concernés par l’opération. À ce sujet, la SG a précisé que 8 500 trousseaux et 9 200 tabliers ont été d’ores et déjà acquis. Cependant, affirme la SG, «ce quota est insuffisant pour satisfaire toute la demande». S’agissant du transport scolaire, la wilaya dispose d’un parc de 238 bus. Il est aussi question de la réception d’un nouveau quota de bus promis par le ministère de l’Intérieur. Pour les cantines scolaires, la wilaya en compte 429 qui assurent des repas chauds à 68 000 enfants. A ce propos, le SG de la wilaya a informé que «les effectifs au niveau de ces cantines seront renforcés dès la prochaine rentrée». Ce qui réglera un tant soit peu le manque d’encadrement dans les cantines scolaires. Un problème auquel étaient confrontés les services de la wilaya depuis plusieurs années. Lui succédant, le DRAG de Bouira indiquera que les services de la wilaya ont bénéficié d’une enveloppe de 375 millions de dinars destinée au gardiennage et à l’entretien des écoles. Une autre dotation de 142 millions de dinars a été accordée à la wilaya pour la prise en charge du volet transport scolaire. Selon le même responsable, une cagnotte de 602 millions de dinars sera consacrée par la wilaya à la restauration scolaire au profit de 68 000 élèves. Commentant tous ces exposés, le SG de la wilaya a insisté auprès des responsables de l’éducation pour que tout soit prêt pour la rentrée. M. Laardja Cheikh insistera notamment pour que la prime de scolarité soit versée dans les temps. Idem pour les trousseaux scolaires qu’il faudra, dira-t-il, distribuer avant la rentrée scolaire. Répondant à certaines préoccupations des élus locaux quant au retard pris dans le raccordement de certaines écoles au gaz naturel, le SG a donné des instructions aux services de la SDC pour faire le nécessaire.

Djamel M

0