Par DDK | 16 Aout 2018 | 1251 lecture(s)

AÏN-BESSEM - Affaire de l’étrange intoxication de Bir Ghbalou et Raouraoua

Une commission ministérielle enquête

Suite à l’apparition de plusieurs cas d’intoxication gastrique aiguë dans les localités de Raouraoua et Bir Ghbalou, à l’ouest du chef-lieu de la wilaya de Bouira, le ministère de la Santé et de la population a dépêché, hier matin, une commission d’enquête médicale au niveau de l’hôpital d’Aïn-Bessem.

Selon le service de la prévention de la direction de la santé de la wilaya de Bouira, cette commission est composée de plusieurs médecins et spécialistes en épidémiologie chargés de la mission d’enquêter sur l’origine et les causes de cette grave intoxication.

Les spécialistes dépêchés par le ministère de la Santé effectueront également une enquête épidémiologique au niveau de la polyclinique de Bir Ghbalou, où les patients ont été évacués dans un premier temps, et aussi au niveau des domiciles des cinq victimes touchées par cette maladie, sis à Raouraoua et Bir Ghbalou. Pour rappel, cinq personnes issues de deux familles proches ont été victimes la semaine dernière d’une intoxication alimentaire aiguë, doublée par une insuffisance rénale grave.

Deux vieilles femmes âgées de 74 et 80 ans sont décédées, avant-hier, au niveau de l’hôpital d’Aïn-Bessem, alors que les autres personnes ont été placées en observation au niveau des hôpitaux d’El-Ketar (Alger) et d’El-Azzazia (Médéa). Les médecins suspectent, pour l’instant, une intoxication gastrique doublée par une insuffisance rénale aiguë à l’origine hydrique ou alimentaire. Les enquêtes ouvertes par les services de sécurité ainsi que les services de la santé n’ont rien révélé pour l’instant.

Oussama K

0