Par DDK | 18 Aout 2018 | 1168 lecture(s)

CAM de Béjaïa

Guerre ouverte entre le président et la vice-présidente

Accusé de «non-respect de la réglementation» par quelques membres démissionnaires de l’assemblée générale, le président de la chambre de l’artisanat et des métiers (CAM) de Béjaïa répond à ses détracteurs et contre-attaque.

«Ce ne sont que des allégations que je conteste. Lors de l’assemblée générale tenue le 22/07/2018, et qui s’est déroulée en toute démocratie en présence de tous ses membres (…) dont les démissionnaires et du directeur de la CAM, les démissionnaires (…) n’ont pas accepté la décision de la majorité des membres de l’AG, qui ont exercé leur droit conformément à l’article 19 du décret exécutif 97/100, de retirer leur confiance à la vice-présidente, en sa qualité de membre de l’AG», explique le président de la CAM de Béjaïa dans sa réponse.

Ce dernier précise que la vice-présidente de la CAM, désormais démissionnaire, aurait «commis plusieurs erreurs, jugées très graves par la majorité des élus de l’AG, ces dernières années», d’où la décision prise par les deux tiers de l’AG de lui retirer leur confiance.

Selon le président de la CAM, «les démissionnaires ont déposé un recours auprès du ministre du Tourisme et de l’Artisanat», insistant que ce dernier n’a toujours pas fait parvenir sa réponse aux membres de l’AG. Il est à rappeler qu’au moins douze membres élus de la chambre de l’artisanat et des métiers (CAM) de Béjaïa ont fait part au ministre du Tourisme, le 30 juillet dernier, de leur décision portant «démission collective».

Ces derniers ont, dans leur missive adressée au ministre du Tourisme et de l’Artisanat, dénoncé «le non-respect de la réglementation de la part du Président de la CAM de Béjaïa », tout en l’accusant d’avoir exercé des «pressions» sur quelques membres de l’AG pour «retirer leur confiance à la vice-présidente». Les démissionnaires ont sollicité le ministre du Tourisme «à intervenir pour prendre les mesures qui s’imposent».

F. A. B.

0