Par DDK | 18 Aout 2018 | 766 lecture(s)

AÏN TURK L’APC met en garde

L’eau de la source Aïn Athmane polluée par des rejets d’assainissement

Selon un communiqué du service d’hygiène de la commune d’Aïn Turk, au nord de Bouira, l’eau de la source Aïn Athmane du village éponyme, est polluée. Les services municipaux ont appelé, avant-hier, par le biais d’un affichage, les citoyens de cette commune à cesser de s’alimenter en eau à partir de cette source, en attendant les travaux de décontamination. Cette mesure d’interdiction, prise par l'APC d’Aïn Turk en fin de semaine dernière, fut dictée par les résultats d’un laboratoire spécialisé qui avait décelé une pollution hydrique dudit site. Ce laboratoire avait procédé à une analyse de l'eau suspecte après avoir été alerté par les villageois au début de ce mois d’août. Le vecteur potentiel d'une contamination, d'où un risque d'épidémie de maladies à transmission hydrique (MTH), est constitué par le déversement d'un «débit important d’eaux usées» évacuées de quelques habitations du village d’Aïn Athmane, précise le rapport du laboratoire. Outre les mesures d'usage en de telles situations (un contrôle assidu des eaux de source et une désinfection des réservoirs et des canalisations), les services de l'APC d’Aïn Turk ont recommandé un prolongement de la conduite d'assainissement de 100 m plus en aval de cette source. Il est utile de préciser que le village d’Aïn Athmane est alimenté en eau potable via le réseau des grands transferts du barrage Koudiat Acerdoune. En principe, aucun manque de cette matière vitale ne sera signalé, d’après l’APC.

Massinissa A.

0