Par DDK | 20 Aout 2018 | 999 lecture(s)

Éducation - Projet de réaménagement du Bac

Les épreuves d’histoire et de sciences islamiques maintenues

Dans le cadre du projet final du réaménagement de l’examen du baccalauréat, le ministère de l’Éducation nationale a assuré que les matières d’histoire et des sciences islamiques sont maintenues dans épreuves écrites au bac. «Le ministère de l’Éducation nationale réaffirme que dans le projet final de réaménagement de l’examen du baccalauréat, résultat du travail d’une commission ministérielle, les matières d’histoire et des sciences islamiques sont maintenues au niveau des épreuves écrites du bac», lit-on dans le communiqué rendu public, par le département de Nouria Benghabrit. Le ministère de l’Éducation a tenu à souligner qu’il «conserve son droit de prendre les mesures réglementaires nécessaires afin de garantir à l’opinion publique fiabilité et véracité des informations», a encore ajouté la même source. A noter que l’inspecteur général pédagogique au ministère de l`Éducation nationale, Messeguem Nedjadi, avait affirmé que le projet de réforme du baccalauréat comporte deux propositions relatives à la réduction du nombre de jours des épreuves du baccalauréat de cinq jours à deux jours et demi ou trois jours et demi. En effet, sur le volet pédagogique, l'inspecteur général avait précisé qu'il a été approuvé de réduire le nombre de jours, précisant que parmi les outils pédagogiques suggérés en vue d'accompagner cette réduction, «l'évaluation en permanence de l'élève à partir de la deuxième année secondaire, englobant toutes les matières sans exception». Le ministère de l'Éducation nationale avait présenté des propositions relatives à la réforme de l'examen du baccalauréat, à l'issue d'un atelier national portant sur ce thème, et des réunions entre les représentants du ministère et les partenaires sociaux, en collaboration avec le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Par ailleurs, la première responsable du secteur de l’Éducation, avait indiqué que son secteur veillera, à l'avenir, à améliorer les conditions de déroulement du baccalauréat et des autres examens nationaux, du point de vue des objectifs à atteindre, des performances à réaliser et des dépenses à rationnaliser, indiquant que, des opérations d'évaluation seront effectuées en concertation avec les partenaires à cet effet.

Samira Saïdj

0