Par DDK | 28 Aout 2018 | 960 lecture(s)

Béjaïa - Tourisme de montagne et développement local

Aux pieds des cascades de Tamridjet…

Les cascades et grottes de Tamridjet, dans la daïra de Souk El-Tenine, à 40 km à l’Est de Béjaïa, est une nouvelle destination à promouvoir pour développer le tourisme de montagne dans la basse Kabylie.

Les lieux présentent des paysages pittoresques. Une destination à exploiter, notamment en cette période de crise économique où, sous d’autres cieux, de tels endroits génèrent d’importantes ressources financières. La localité aurait pu profiter de ce luxueux décor prodigué par dame nature. Et pourtant il n’en est rien malgré l’existence de potentialités touristiques permettant le développement de la région et la création d’emploi aux jeunes de ces contrées. Les eaux cristallines qui chutent des cascades de Tamridjet ont de quoi émerveiller les visiteurs, en plus du charme et goût d’aventure que leur procurerait une virée dans ces lieux. «C’est grâce à la volonté des natifs du village Zintout, que l’accès et la valorisation des lieux sont devenues une réalité», dira un visiteur initié des lieux. Et d’expliquer «Tamridjet est accessible à partir deux chemins, l’un vicinal à partir de la commune de Darguina en passant par Ait Attik, sur une distance de 15 km, et l’autre, le chemin wilayal n°17, en empruntant la route nationale RN43. Tamridjet vous accueillera sur un trajet de 10 km en traversant la forêt de Bouhiyen verdoyante avec une généreuse source d’eau potable, thala N’bazida. D’autres chemins existent également en passant notamment par de nombreux villages tel Tizi War». Les montagnes féeriques de la région vous accueillent avec leurs merveilleuses sources d’eau potable intarissables en ces périodes de grandes chaleurs. L’eau limpide de Laïnseur Ourachouche au village Ait Laarch, n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Des agriculteurs utilisent son eau dans l’irrigation de quelques cultures maraichères. Dans chaque coin et dans chaque jardin de maisons, des cultures maraichères poussent à longueur d’année. Les chemins sinueux ne se terminent pas. Ils se succèdent d’un village à un autre et d’un hameau à un autre avec une population chaleureusement accueillante. «On passe sur Thazouda, un village verdoyant que tout visiteur admire et apprécie pour sa situation géographique et l’hospitalité de ses habitants. Nul ne disconviendra de ses prestations parfaites. Son remède thérapeutique est naturel», ajoute notre interlocuteur. Au chef-lieu de la commune, la mairie constitue un point nodal, la poste est non loin, et la polyclinique trône sur les hauteurs de la localité. Aux alentours, de gauche comme de droite, les boutiques de diverses activités se suivent pour répondre aux besoins de toute nature». Les commerçants de la région se réjouissent de servir et d’accueillir leurs visiteurs venus à la découverte de la localité. «Nous souhaitons que notre commune devienne une destination d’excellence aux visiteurs des quatre coins du pays. Leur arrivée va fructifier nos commerces et permettra la création d’emplois aux jeunes, pour notre part, ils seront nos hôtes», souhaitent les commerçants de Tamridjet. Cet endroit particulièrement féerique est situé sur une route à proximité de l’ex-siège de l’APC abandonné, donnant sur une forêt verdoyante riche en faune et en flore. Les estivants rencontrés sur place déclarent unanimement que ces espaces naturels sont fantastiques et méritent d’être valorisés car le potentiel est là pour faire de la région un pôle touristique d’avenir.

Youcef Z.

0