Par DDK | 28 Aout 2018 | 1249 lecture(s)

SOUK EL-TENINE - Affaire de l’estivant tué par un «parkingueur»

La société civile condamne et s’insurge

L’affaire du décès d’Aïssa Zoubir, le jeune d’Oued Souf tué par un «parkingueur» le 1er août au niveau d’une plage à Souk El-Tenine, a fait réagir la société civile de cette localité à travers un communiqué rendu public. Par le biais de son collectif d’association, la population a tenu à présenter ses sincères condoléances à la famille du défunt, mort lors d’un événement qu’elle a qualifié de fâcheux. Toutefois, elle a tenu à s’insurger «contre la cabale médiatique, orchestrée par une certaine presse» contre la région de Souk El-Tenine, en particulier, et celle de la wilaya de Béjaïa, en général. «La population de souk El-Tenine a constaté avec stupéfaction un acharnement médiatique sans précédent contre elle ainsi que contre toute la population de la wilaya de Bejaia (…) à travers une certaine presse écrite et visuelle (…) au moment où la justice suit son cours», lit-on dans le communiqué placardé un peu partout au niveau de la localité et diffusé sur les réseaux sociaux. «Le collectif dit non à la diabolisation de toute une région et de toute sa jeunesse (…)», cite le communiqué. Pour se démarquer de l’acte qu’elle considère comme isolé, «les populations de Souk El-Tenine en particulier et de Bejaia en général sont toujours prêtes à accueillir (…) tous leurs frères venus des différentes régions du pays. Elles ne dérogeront jamais aux règles de la fraternité et du bon accueil», lit-on, enfin, dans le même communiqué.

Sami D.

0