Par DDK | 29 Aout 2018 | 653 lecture(s)

BOGHNI - 50 logements sociaux de Tirmitine

Les occupants réclament leur régularisation

Des occupants de logements sociaux locatifs à Boghni attendent toujours leur régularisation. Il s'agit, en tout, de 50 familles bénéficiaires d'affectations provisoires dans des logements réalisés à Tirmitine. Cette situation, qui dure depuis 2003, n'a pas connu d'évolution sur le plan administratif. Mais sur un autre registre, les habitants, qui aspirent à devenir locataires auprès de l'organisme de gestion des logements sociaux, à savoir l’OPGI, ont accès à toutes les commodités. A priori, rien n'empêche d'entreprendre les démarches de régularisation par les services de la daïra et de l’APC. A signaler que la procédure légale passe par une attribution officielle en respectant les conditions d’éligibilité, en plus du contrôle qui devra suivre au niveau de la wilaya. Cependant, 15 ans après, rien n'a été effectué pour régler ce contentieux que les différents exécutifs communaux ont pourtant promis de solutionner, en vain. En somme, tout le monde est perdant dans cette histoire, à commencer par l'OPGI et les familles, qui demeurent sans décisions d’attribution. De visu, il a été constaté que les blocs de logements en question sont dans un état de dégradation avancée, notamment au niveau des cages d’escaliers, cela sans parler du manque d’aménagements extérieurs. Dans le même périmètre, d'autres familles, qui vivent dans des conditions pénibles, occupent des logements dans l’illégalité, depuis 2011.

Merzouk Haddadi

0