Par DDK | 30 Aout 2018 | 1083 lecture(s)

RAJ lance son université d’été aujourd’hui

Dédiée à feu Aissat Idir

Autour de la thématique «La jeunesse et la politique de l’emploi», l’association Rassemblement-Actions-Jeunesse (RAJ) organise à partir d’aujourd’hui, jeudi, son université d’été au camp d'été MAM-TOURS à Tichy. Pour RAJ cette rencontre sera «un espace de débat, de partage et de réflexion qui verra la participation de plusieurs acteurs associatifs, syndicaux et politiques ainsi que des experts et spécialistes en la matière», précisant que les participants, à travers des conférences qui seront animées par des économistes, des chercheurs et des syndicalistes, auront à débattre de «la politique économique du gouvernement et la problématique de l’emploi en Algérie qui demeure une préoccupation majeure, notamment des jeunes». «Les différentes politiques économiques adoptées par les gouvernements successifs ont tout le temps souffert de l’absence de visibilité et de l’efficacité économique, de manque de vision et de planification à moyen et à long terme, en raison de la nature rentière de l’économie, empêchant l’émergence et le développement de secteurs économiques générateurs de richesses et pourvoyeurs d’emplois. L’instabilité politique marquée par des crises successives depuis l’indépendance à ce jour ont fortement influencé les politiques économiques, ce qui a impacté le marché de l’emploi et son attractivité», fait observer l’association RAJ dans un communiqué, estimant que «les multiples dispositifs mis en place, tels l’ANSEJ, CNAC… pensés pour stimuler le marché de l’emploi et contribuer à la résorption du chômage qui touche particulièrement les jeunes, ont montré leurs limites et leurs failles, faute d’accompagnement, de suivi et d’évaluations». Pour RAJ, «ce sont autant de problématiques autour desquelles s’articulera cette rencontre». Au programme de cette université d’été de l’association RAJ, plusieurs conférences en rapport avec la problématique de l’emploi seront données par des enseignants-chercheurs et des professeurs d’universités. Cette année, les travaux de l’université d’été seront dédiée à Aissat Idir, un des fondateurs de l’UGTA historique, et à travers lui à tous les syndicalistes qui luttent pour la dignité des travailleurs.

F. A.B.

0