Par DDK | 30 Aout 2018 | 1426 lecture(s)

Naciria

16 millions DA pour réparer un tronçon du CW107

La réaction des autorités locales aux doléances des villages de la commune de Laâziv (Naciria), à l’Est de Boumerdès, a été pour le moins rapide. En effet, au lendemain de l’action de protestation des villageois de Vouassem, Imaghninen, Ihessamen, Taâzivt et Aït Slimane, qui ont fermé l’axe routier de wilaya n° 107, la direction des travaux publics a vite dégagé une somme de 16 millions de DA pour aménager l’endroit ayant subi le glissement de terrain en question, qui s’est produit il y a plus de cinq ans. La commission technique de ladite direction a validé l’enveloppe et une entreprise a été choisie pour l’entame des travaux, qui seront lancés incessamment, apprend-on d’une source locale. La fermeture dudit axe routier, dimanche dernier, a, pour rappel, provoqué d’énormes désagréments aux habitants de la région, qui ont fait le détour par plusieurs contrées pour rejoindre leurs destinations respectives. Les manifestants ont non seulement fermé la route, mais aussi creusé un grand fossé au milieu de la chaussée, pour empêcher toute circulation automobile. Les élus locaux, qui se sont succédé à la tête de cette importante municipalité de l’Est de la wilaya, n’avaient pas réussi à remédier à ce problème qui menaçait pourtant la vie des citoyens. L’APC avait entamé des travaux de bricolage en implantant de poteaux métallique pour empêcher le mouvement de sol. Un projet a englouti plusieurs millions de DA sans que le problème ne soit résolu. Par ailleurs, il est à noter que plusieurs autres opérations similaires ont été lancées récemment dans des régions où des mouvements de sol ont été signalés, notamment au niveau de la route nationale RN68 et du CW151. La RN68, qui a pourtant connu des travaux de modernisation, a connu pas moins de cinq glissements de terrain.

Y. Z.

0