Par DDK | 3 Septembre 2018 | 774 lecture(s)

Ils réclament leur recasement

Les ex-commerçants des Quatre chemins ferment la mairie

Les ex-commerçants du carrefour des Quatre chemins ont fermé, hier, le siège de l’APC de Béjaïa pour réitérer leur revendication. En effet, ces derniers, délogés de leurs locaux en mars dernier pour permettre la réalisation de l'échangeur éponyme ainsi qu'un futur espace vert pour la détente et le repos des automobilistes, réclament aujourd’hui leur recasement. «Les élus locaux nous ont promis un recasement à l’Edimco dans les brefs délais, c’est-à-dire début juin dernier. Aujourd’hui, nous sommes au mois de septembre et rien ne s'est profilé à l'horizon», déclare l’un des protestataires, regrettant au passage que depuis leur expulsion de leurs commerces, sis au niveau du carrefour des Quatre chemins, ils n'ont eu aucune rentrée d'argent pour subvenir aux besoins de leurs familles. «Depuis notre expulsion, le maire nous a reçu qu'une seule fois et sans apporter une réelle solution à notre problème», rappellent-ils. À présent, ils invitent ce dernier à tenir ses promesses et à procéder à leur recasement. Dans le sillage de leur action de protestation, les ex-commerçants des Quatre chemins ont empêché les élus de la commune de Béjaïa d’accéder au siège de la mairie, sans perturber le fonctionnement des différents services de la municipalité. Ainsi, les protestataires menacent, si les promesses qui leur ont été faites ne sont pas honorées, de procéder aux travaux de terrassement sur les lieux et d'y reconstruire leurs locaux. Peu avant-midi, les représentants des commerçants ont été reçus par le wali intérimaire de Béjaïa. Rappelons au passage que cinq mois après la démolition de leurs locaux, les 54 commerçants du lieudit les Quatre chemins se trouvent dans la précarité. Il est à rappeler, par ailleurs, que ces commerçants avaient organisé, la semaine dernière, un sit-in devant le siège de la wilaya pour réclamer l’intervention du wali intérimaire pour la prise en charge de leur revendication.

F. A. B.

0