Par DDK | 4 Septembre 2018 | 916 lecture(s)

Aït Yahia Moussa

Ivouhrane ferment le siège de l’APC

Les habitants d'Ivouhrane, à une dizaine de kilomètres à l'ouest du chef-lieu communal, ont fermé, hier, le siège APC de leur commune.

L’action se veut une protestation face aux «problèmes que nous endurons». «Nous souffrons du problème de manque d'eau potable. Durant l'été entier, nous ne recevons que quelques litres par quinzaine. Cela est dû à la vétusté du réseau», nous a appri un protestataire que nous avons eu au téléphone. Et de poursuivre: «Il suffit pourtant de quelques mètres pour raccorder notre village au réservoir». En sus de cela, les protestataires ont soulevé le problème de leur école primaire dont les travaux d’entretien n’ont pas été programmés en temps voulu. «On s'attendait à ce que les réfections soient faites durant les vacances. Mais, à deux jours de la rentrée scolaire, rien n’est encore fait. Les responsables doivent faire vite ou nous retiendrons nos enfants chez nous», menace un autre interlocuteur. Le maire qui a reçu les délégués des citoyens par rapport aux problèmes soulevés, dira : «Concernant le problème d’eau, une entreprise est engagée pour raccorder les habitations au réservoir. Quant aux établissements scolaires, des fiches techniques ont été établies, mais cela n'a pas encore été concrétisé. Nous essayons de parer aux situations urgentes avec nos propres moyens», dit-il. Des engagements ont été pris séance tenante pour résoudre toutes ces situations dans les meilleurs délais. Pour la rentrée scolaire, le P/APC dit que la mairie a engagé tous ses moyens pour qu’elle se déroule dans des conditions acceptables. Suite à la directive se rapportant aux dispositions imposant des réservoirs d’eau au niveau des écoles, le nettoyage et la javellisation, elles seront assurées avant le mercredi, premier jour de la rentrée, dit-il. A noter que l'APC doit entretenir seize écoles primaires éparpillées sur tout le territoire de la commune, lesquelles sont toutes dotées de cantines scolaires. Au terme de la réunion, les protestataires se sont dispersés dans le calme en attendant que tout rentre dans l’ordre pour ce village. De nombreux autres villages souffrent encore de manque d'eau bien que des efforts aient été faits par la direction de l'hydraulique de la wilaya, en restaurant notamment les conduites principales qui alimentent la station de reprise sise au lieu-dit Ighil Mouhou à partir d’Oued Bougdoura de Draâ Ben Khedda.

Amar Ouramdane

0