Par DDK | 8 Septembre 2018 | 502 lecture(s)

Nadir Khansous, directeur de l’Éducation de Boumerdès

«On fait de notre mieux pour combler les manques»

La Dépêche de Kabylie : Comment s’annonce la nouvelle année scolaire ?
Nadir Khansous : Que nos enfants et les parents sachent que toutes les conditions sont réunies pour permettre d’assurer une reprise scolaire que nous souhaitons des plus sereines et des plus fructueuses, même si, je l’avoue, quelques problèmes restent encore à résoudre.

Quel genre de problèmes ?
Après le séisme du 21 mai 2003 qui avait touché de plein fouet notre wilaya, l’État a puisé d’importantes enveloppes financières pour la réalisation de nouvelles infrastructures scolaires, capables d’accueillir dans des délais relativement cours, les milliers d’élèves dont les écoles ont subi beaucoup de dommages. Mais, la crise économique qui secoue le pays depuis quelques années a contraint les pouvoirs publics à geler certains projets. Cependant, le nombre d’élèves, lui, a connu un bond quantitatif non négligeable, ces deux dernières décennies, notamment avec l’arrivée de milliers d’élèves issus des wilayas voisines suite au relogement de centaines de familles sur le sol de notre wilaya. L’arrêt de certains chantiers et le gel de nombreux projets de réalisation d’infrastructures scolaires auxquels est venu se greffer l’arrivée de milliers d’élèves venus d’ailleurs, a engendré une surcharge dans certaines classes tous paliers confondus. Je n’omettrai pas également de signaler que dans certaines régions, nos élèves n’ont encore que des repas froids en raison du manque de personnel dans certaines cantines scolaires.

Quel est le nombre d’élèves dans toute la wilaya ?
Pour la nouvelle année scolaire, notre wilaya compte un total de 233 509 élèves dont 25 368 lycéens, 73 451 collégiens, 124 140 élèves du primaire et 10 550 de l’école préparatoire. L’année écoulée, le nombre total d’élèves tous paliers confondus était de l’ordre de 221 781 élèves dont 25 008 lycéens, 67 073 collégiens, 119 605 du primaire et 10 015 de l’école préparatoire. Autrement dit, nous enregistrons cette année, 11 728 élèves de plus que l’année scolaire écoulée. Le nombre de divisions pédagogiques est de 1 069 dans le secondaire, 1 971 au moyen, 3 738 au primaire et 422 dans le cycle préparatoire. Je tiens à vous informer que les établissements de Khemis El Khechna, Boudouaou et Bordj Ménaïel, considérés comme les plus grands centres urbains de la wilaya, sont les pans du territoire du département où est attendue une forte pression due au nombre impressionnant d’élèves qu’ils comptent. D’où la nécessité de créer des antennes à travers certaines écoles primaires pour atténuer la pression sur les établissements où il y aura surcharge. C’est le cas de l’école Khaled Ibn Al Walid de Boudouaou qui accueillera des élèves du CEM Mohamed Kemiti, et de l’école Ali Bilal de Khemis El Khechna qui recevra des collégiens du CEM frères Djenati, ainsi que l’école Djaâfar Chebcheb de Khemis El Khechna qui prendra des élèves du collège Abdelkader Zerifi. A Bordj Ménaïel, c’est le bloc internat du collège qui a été préparé pour accueillir des élèves de la Cité nouvelle Romane Hemama de Bastos.

Qu’en est-il de l’enseignement de la langue amazighe ?
Pour cette année scolaire 2018/2019, le nombre d’élèves appelés à étudier Tamazight est de l’ordre de 3 162 au lycée alors qu’il était de seulement 2 059 l’année écoulée. Au collège d’enseignement moyen le nombre de collégiens allant étudier cette langue est de 9 447 alors qu’il ne dépassait pas les 5 583 l’année dernière. Dans le cycle primaire, le nombre d’élèves qui auront à étudier la langue Amazighe, passe de 1 371 l’année précédente à 3 694 pour la présente année. Le nombre de divisions pédagogiques dont a bénéficié Tamazight est de 137 classes au lycée, 248 au collège et 152 dans le cycle primaire. L’ensemble de ces élèves appelés à étudier la langue Amazighe seront encadrés par 116 enseignants dont 25 au lycée, 44 au CEM et 47 au primaire.

Quel est l’effectif du
personnel tous corps confondus ?
Le secteur de l’Éducation dans la wilaya de Boumerdès compte 15 004 fonctionnaires dont 10 542 enseignants. Le personnel administratif est de l’ordre de 2 340 fonctionnaires et le personnel d’entretien, lui, se chiffre à 2 122. Le siège de la direction de l’Éducation compte au total 231 fonctionnaires. L’enseignement secondaire compte 3 616 fonctionnaires, le personnel de l’enseignement moyen se chiffre à 5 911 fonctionnaires et le primaire compte 5 266 fonctionnaires. Il est connu de tous que lors du recrutement du personnel enseignant, la priorité est accordée aux sortants des ENS. Cela dit, le secteur fait appel aux admis aux différents concours organisés par le ministère de tutelle pour le recrutement des personnels. Pour la présente année scolaire, nous avons enregistré le recrutement de 261 enseignants au primaire, 68 au moyen et 29 au secondaire, soit un total de 358 enseignants. Toutefois, nous avons à pourvoir 3 postes en Génie civil, 1 poste en Génie électrique, 15 postes en informatique et 8 en Tamazight.

Quel est l’état des lieux des cantines scolaires ?
147 écoles disposent de cantines scolaires dont 127 opérationnelles et 20 fermées. Parmi les 127 cantines ouvertes, 99 offrent des repas chauds alors que 28 n’offrent encore que des repas froids, comme je l’avais signalé précédemment. Au total, 181 écoles ont bénéficié de cantines scolaires. Nous faisons de notre mieux en coordination avec les responsables locaux pour améliorer la situation.
Entretien réalisé par Hocine Amrouni.

0