Par DDK | 9 Septembre 2018 | 941 lecture(s)

Santé - Le nombre de cas suspects a sensiblement diminué

Épidémie du choléra : Le début de la fin !

Le suivi épidémiologique quotidien du choléra, montre que le nombre de cas suspects hospitalisés a "sensiblement diminué", indiquait hier le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, dans un communiqué.

La même source souligne que "toutes les dispositions pour le traitement de l'Oued de Beni Azza ont été prises, en communications avec les secteurs concernés, afin d'éviter l'apparition d'autres cas". Le vibrion cholérique "Ogawa, à l'origine de l'épidémie, a été identifié au niveau de l'Oued de Beni Azza dans la wilaya de Blida, où elle est circonscrite, avait auparavant signalé le ministère de la Santé. Le dispositif de veille sanitaire, mis en place, depuis le début de l'épidémie, "demeure en vigueur jusqu'a l'extinction totale de celle-ci", selon le ministère qui assure que le "degré de mobilisation des équipes de santé restera à son plus haut niveau". Il affirme également que l'ensemble des directeurs de la Santé et de la Population des wilayas, "ont été instruits à l'effet de poursuivre immédiatement l'investigation de cas suspects pouvant apparaitre du fait de la mobilité des populations".

Les derniers malades quittent l'hôpital de Boufarik

Les derniers malades atteints de choléra ont quitté vendredi l'hôpital de Boufarik, a-t-on appris par ailleurs de source proche du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. Le service dans lequel les malades étaient pris en charge a été fermé après la guérison de ces derniers, a-t-on précisé de même source. Le ministère de la Santé avait indiqué que ces derniers jours aucun nouveau cas n'a été enregistré. Le ministère, met enfin l'accent sur "la nécessité du respect des règles d'hygiène individuelles et collectives".

0