Par DDK | 11 Octobre 2018 | 981 lecture(s)

Iferhounène

Les citoyens d’Aït Ali Ouyahia assiègent la mairie

Les citoyens du village Aït Ali Ouyahia ont procédé, avant-hier, mardi, à la fermeture du siège de l’APC. Selon un porte-parole du comité de village, «cette fermeture fait suite au mépris total et à la marginalisation affichés par l’exécutif communal à l’égard de notre village, notamment depuis l’installation de notre comité en 2015». À l’entrée du siège de la mairie, deux banderoles ont été accrochées et sur lesquelles ont pouvait lire, entre autres, «Halte au mépris, non à la négligence !». Ainsi, une copie de la plateforme de revendications nous a été remise par le porte-parole du comité de village Aït Ali Ouyahia qui se résume en dix points, entre autres, la réalisation des réseaux d’assainissement des villages limitrophes notamment ceux situés en amont du leur village «qui polluent nos sources d’eau à la moindre goutte de pluie», mettre à la disposition des écoliers un bus au lieu de les transporter dans un camion comme du bétail, la réalisation d’un château d’eau, la réouverture du tronçon de la piste agricole endommagée par la réalisation du soi-disant stade communal. En outre, les citoyens d’Aït Ali Ouyahia s’indignent quant à l’absence de l’exécutif communal, à sa tête le P/APC qui s’enveloppe dans un mutisme absolu en ne daignant même pas faire un geste gratuit pour trouver une voie de dialogue afin de calmer au moins l’ardeur de la population juvénile de ce village qui s’est déplacé en masse pour exiger des autorités communales une prise en charge dans les plus brefs délais de leurs problèmes. Questionné sur le délai de fermeture, le président du comité du village a déclaré : «Notre mouvement s’inscrit dans une durée indéterminée et ne prendra fin qu’après satisfaction de nos revendications légitimes». À noter qu’une délégation dudit village a été reçue, dans l’après-midi du mardi, par le chef de daïra d’Iferhounène, et ce, «à la demande de ce dernier», a déclaré un membre du comité de village».
M. A. B

0