Par DDK | 14 Novembre 2015 | 3640 lecture(s)

La coupe d’Algérie porte son nom

Docteur Mohand Amokrane Maouche, pour que nul ne l’oublie

Il est de notre devoir de rendre un grand hommage au docteur Mohand Amokrane Maouche à l’occasion de ce quatrième et dernier tour régional de la coupe d’Algérie, qui porte son nom, lui qui était le premier président de la fédération algérienne de Football (FAF). Le docteur Mohand Amokrane Maouche est l'un des pionniers des institutions sportives algériennes et africaines. Il était membre fondateur de la fédération algérienne de football (FAF) qu'il a présidée de 1962 à 1969. Il fut également le premier président du comité olympique algérien (COA) qu'il dirigea entre octobre 1963 et mars 1965, épaulé en tant que secrétaire général l'actuel président de la Fédération internationale de natation, Mustapha Larfaoui, qui était à cette époque président de la Fédération algérienne de natation. C’est à l'issue d'une réunion organisée le 18 octobre 1963 au Crédit Municipal d'Alger, regroupant dix-sept pionniers dont douze présidents de fédérations nationales de sports olympiques, qu'a pris naissance le premier bureau exécutif du comité olympique algérien composé de douze membres, dont sept représentants des fédérations étaient élus par leurs pairs et cinq membres désignés. Le 23 octobre 1963, le Dr Mohand Amokrane Maouche, président de la Fédération algérienne de football, fut élu président du comité olympique algérien par les membres du bureau exécutif. La reconnaissance officielle du COA par le comité international olympique (CIO) fut effective le 27 janvier 1964, à l'occasion de la 62ème session tenue en marge des 9es jeux olympiques d’hiver abrités par Innsbruck (Autriche). Le dossier d'adhésion de l'Algérie fut présenté par MM. Mohand Amokrane Maouche et Mustapha Larfaoui, respectivement président et secrétaire général du COA. Né le 11 août 1925 à Tissira (commune de Chemini, daïra de Sid Aïch, wilaya de Béjaïa) au sein d’une famille modeste, il fut de l'avis de tous ceux qui l'ont connu un brillant athlète et footballeur, tout en suivant des études ponctuées par un doctorat en médecine. Champion universitaire du 100 mètres à Constantine, Dr Maouche a rejoint Alger où il entama une carrière de footballeur au Red Star d'Alger, puis au Mouloudia d'Alger. Les massacres du 8 mai 1945 poussèrent les joueurs algériens opérant dans les clubs français, à rejoindre les clubs musulmans. Deux joueurs et non des moindres qui ont porté le maillot de l'ASSE pour l'un et du Red Star d'Alger pour l'autre, signent au MCA. Il s'agit du gardien de but Abderrahmane Ibrir et du Dr Maouche. Ce dernier avait également occupé le poste de vice-président à la CAF à l'époque de Tessema, l'Ethiopien, qui le redoutait et respectait beaucoup. Malheureusement, il tira sa révérence le 02/01/1971 lors d’un crash d'avion en Libye alors qu'il se rendait au Caire pour prendre part à une réunion de travail. Ce fut alors une grande perte pour le sport national en général et le football algérien en particulier, qui faisaient à cette époque là leurs premiers pas dans la scène internationale.

Samy H.

0