Par DDK | 11 Janvier 2017 | 707 lecture(s)

CAN 2017 au Gabon L’EN s’envolera pour Franceville demain

Un voyage vers le meilleur ou le pire

L’heure de vérité approche pour les Verts. Il ne reste que quelques jours avant le coup de stater de la 31e édition de la coupe d’Afrique des nations, qui aura lieu au Gabon.

Les Verts qui ont disputé deux matchs amicaux face à la Mauritanie s’apprêtent à s’envoler pour Franceville où ils seront domiciliés durant le premier tour de cet évènement continental. Les camarades de Yacine Brahimi, très critiqués lors de la première joute amicale face aux Mauritaniens, malgré la victoire de 3 à 1 et qui ont joué hier leur deuxième test face au même adversaire à huis clos à Sidi Moussa, sont appelés à élever leur niveau au Gabon. Demain jeudi, la délégation algérienne s’envolera à bord d’un vol spécial de la compagnie nationale d’Air Algérie. Toutes les conditions ont été réunies pour que les joueurs ne manquent de rien une fois arrivés sur place. Ils seront logés dans un luxueux hôtel. Les coéquipiers de Mehdi Abeid auront quelques jours pour s’acclimater et s’adapter, avant le premier test officiel prévu le dimanche à 17h face au Zimbabwe. Un match que ne doivent en aucun cas rater les protégés de Georges Leekens. La sélection nationale Algérie, qui a réduit ses chances de qualification au Mondial de Russie et qui n’a remporté qu’un seul sacre africain en 1990, sous la houlette du défunt Abdelhamid Kermali, se déplacera au Gabon avec la ferme intention de revenir au pays avec une deuxième couronne. Ce ne sera pas facile devant de sérieux adversaires, comme le tenant du titre, la Côte d’Ivoire, le grand favori, le Sénégal, sans oublier le pays hôte, le Gabon, emmené par la star Aubameyang. Des sélections considérées comme petites peuvent aussi créer la surprise et réussir l’exploit. Alors, l’édition de cette année sera-t-elle la bonne pour les Verts ? On le saura dès dimanche, face aux Warriors. Il est à rappeler que la CAN 2017 démarrera ce samedi, avec un premier match Gabon-Guinée Bissau et un second Burkina Faso-Cameroun.

Aomar Moussi.

0