Par DDK | 20 Avril 2017 | 1311 lecture(s)

Conférence de presse du sélectionneur national Lucas Alcaraz

“Le plus grand défi de ma carière”

Le nouveau sélectionneur national, l’Espagnol Lucas Alcaraz, qui est arrivé avant-hier soir à Alger et qui s’est dirigé directement au CTN de Sidi Moussa, a animé hier matin une conférence de presse, au niveau de l’amphithéâtre de cette structure. Alcaraz a commencé sa conférence avec quelques mots en Français en déclarant : «Je vais apprendre le Français et j’aurai un prof en Algérie et en Espagne» et de rajouter : «J'ai déjà entraîné des équipes renfermant 16 nationalités différentes, je connais le problème de langue. Avant d'entraîner en Liga, je n'avais pas l'expérience non plus. Je n'ai jamais dirigé de sélection mais je n’ai pas peur». Pour ce qui est des objectifs qui lui ont été assignés par le boss Kheireddine Zetchi, Alcaraz répond : «L’objectif assigné après ma rencontre avec Zetchi, qui connaît tout sur ma carrière, est la qualification à la CAN 2019 et atteindre les ½ finales dans cette compétition». Pour ce qui est du Mondial 2018, le sélectionneur des Verts estime que «Pour la coupe du monde, la situation est compliquée mais on se battra à chaque match». Alcaraz estime que «entraîner l'Algérie est un défi passionnant. On ne vient pas pour un match et repartir, on va travailler sur place. Je vais analyser les besoins de la sélection avant de choisir le joueur. Cela fait 25 ans que je travaille, dont 15 ans, au plus haut niveau et plus de 800 matchs. Je respecte les critiques. J’ai la méthode et l'envie et j'ai convaincu le président de la fédération».

«Je ne suis pas dur, je ne suis pas mou, je suis rigoureux»

Le nouveau coach des Verts reste optimiste et confiant quant à sa réussite en estimant : «Nous avons beaucoup de travail qui nous attend mais aussi beaucoup de passion. On ne vient pas imposer notre façon de faire, on veut intégrer nos idées et on va échanger avec les techniciens algériens» et d’ajouter : «Je ne suis pas dur, je ne suis pas mou, je suis rigoureux. Je donne et j’exige».

«Ce sont les joueurs qui font l'équipe pas l'inverse»

Pour le nouveau sélectionneur, «ce sont les joueurs qui font l’équipe et non pas l’inverse. Le Barça d'aujourd'hui n'est pas celui d'il y a 4 ans. J’ai entraîné plusieurs joueurs et Brahimi fait partie des meilleurs». Et de poursuivre : «On ne va pas attendre les dates FIFA, on va regrouper les locaux tous les mois. Nous allons regarder tout, la ligue 1, La ligue 2 et toutes les sélections de jeunes. On va travailler avec les techniciens de la FAF et ceux du championnat et on suivra les joueurs évoluant en Ligue 1 et en Ligue 2 et les plus en forme seront retenus d’ici la prochaine date FIFA».

«Je n’ai pas été contacté avant mon limogeage de Grenade mais après»

Lucas Alcaraz a bien précisé que ses contacts avec Zetchi avaient eu lieu après son limogeage de Grenade et pas avant. «Je n’ai pas été contacté avant mon limogeage de Grenade mais après. On s’est rencontrés moi et le président de la FAF après mon départ de Grenade et on a trouvé un accord rapidement. Je suis très surpris par l’organisation de la FAF, nous allons faire de notre mieux pour nous intégrer. Avec mon staff, nous allons nous baser sur la communication visuelle et j’aurai un adjoint et un entraîneur des gardiens qui seront des Algériens». Et de conclure : «Je suis ici pour travailler sur le long terme et pas pour quelques mois et repartir».

Synthèse par Aomar Moussi

0