Par DDK | 18 Mai 2017 | 962 lecture(s)

LFP - AG extraordinaire

Kerbadj dissuadé de démissionner

La Ligue de football professionnelle a tenu, hier, une assemblée générale extraordinaire au niveau de la salle Omar Kezzal du CTN de Sidi Moussa, à laquelle ont pris part 33 sur les 40 membres.

L’ordre du jour était le retrait de Kerbadj des affaires courantes de la LFP. Après avoir annoncé au début des travaux son départ, en raison de soucis de santé et des critiques acerbes dont il a fait l’objet ces derniers temps, Kerbadj a été finalement dissuadé, par la majorité des présidents des clubs des Ligues 1 et 2, de démissionner de son poste de président, en le convainquant de continuer sa mission.

Reprenant la parole, Kerbadj a tenu à remercier tout le monde ‘’pour leur soutien, dont le ministre de la Jeunesse et des sports’’ : «Je vous remercie pour votre soutien et confiance. J’ai été contacté aussi par le ministre de la Jeunesse et des sports, M. Ould Ali El Hadi, qui m’a demandé de rester. Je ne peux tourner le dos à mon pays et je continuerai à le servir et servir le football national».

Il s’est réconcilié avec Hammar

Mahfoud Kerbadj était la cible de plusieurs présidents de clubs, surtout Hassan Hammar, lequel a affiché son intention de prendre les destinées de la LFP. Les deux hommes se sont finalement réconciliés, hier, en marge des travaux de l’assemblée générale. C’est aussi le cas pour Ghrib et Hammar qui ont mis fin à leur guéguerre, après leurs dernières déclarations par presse interposée. Hier, c’était donc, le grand pardon entre Kerbadj, Hammar et Ghrib !

Grogne des présidents contre Zetchi

Le président de l’ASO Chlef, Abdelkrim Medouar, n’a pas mâché ses mots envers le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, lequel, à ses yeux, «a failli dans sa mission» et ce depuis son intronisation à la tête de cette instance en succédant à Mohamed Raouraoua. «Depuis son élection à la tête de la FAF, il n’a rien apporté et les problèmes se son accumulés. Sans oublier le problème d’arbitrage, et cette anarchie dans la programmation de la coupe d’Algérie et la désignation des arbitres.

On exige d’ailleurs que la LFP se charge de la désignation des arbitres, car la commission de désignation a failli elle aussi», a déclaré Medouar qui est soutenu par la majorité des présidents de clubs. Ainsi, donc, Zetchi est devenu la cible de plusieurs présidents de club et d’aucuns pensent qu’il risque d’être éjecté de son siège. Les prochains jours renseignerons davantage sur son avenir à la tête de la FAF.

A. M.

0