Par DDK | 12 Aout 2017 | 782 lecture(s)

Karaté Une réception sera organisée aujourd’hui en son honneur

La championne du monde, Lamya Matoub, la fierté de Tigounatine

La nouvelle championne du monde de Karaté, en l’occurrence Lamya Matoub sera honorée aujourd’hui par son village Tigounatine dans la commune d’Akerou, daïra d’Azeffoun. La nouvelle reine du Karaté mondial en Kumité catégorie des moins de 68 kg, qui s’est adjugée la médaille en vermeil aux derniers Jeux mondiaux qui se sont déroulées les 25 et 26 juillet à Wroclaw en Pologne sera appelée à vivre cet après-midi à 14h00 un autre moment fort, lors d’une cérémonie qui lui sera entièrement consacrée par les siens. Un hommage qui sera rehaussé par la présence de nombreux invités de marque, non seulement de la région, mais de toute la wilaya de Tizi-Ouzou. La Franco-Algérienne, qui a conservé intactes les traditions de son village Tignatine et qui parle le kabyle couramment en dépit du fait qu’elle est née et habite en France, a suscité une estime sans égale chez tout le peuple kabyle amoureux de la pratique sportive. La star mondiale du Karaté, qui est enseignante dans une école primaire à Pierrefitte-sur-Seine où elle réside, a étonné plus d’un par son amour de sa région et de la Kabylie toute entière. «Vous savez, quel que soit le pays où on est né, on ne doit pas oublier ses origines. Chez nous, à la maison, on parle tout le temps kabyle. Mes parents ont conservé intactes les traditions de chez nous et cela s’est répercuté positivement sur nous. Aujourd’hui, je suis vraiment fière de parler ma langue maternelle et celle de mes ancêtres. J’aime la Kabylie et je ne rate aucune occasion de retourner chez moi au village de Tigounatine. C’est le meilleur endroit pour moi pour me ressourcer. J’adore ma région et je suis fière de ma Kabylie», nous déclarait Lamya dans un long entretien qu’elle nous avait accordé au lendemain de son sacre mondial. L’internationale algérienne, qui évolue dans le club français Karaté Sarcelles devrait s’envoler le 14 du mois en cours pour reprendre ses activités professionnelles et sportives chez elle à Pierrefitte (France).

S.K.

0